Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

2 février 2006 4 02 /02 /février /2006 08:37

Pourquoi dois-je et devez vous être acteur de la révolution bleue ? Parce que l'état de nécessité nous y contraint. Quel est donc cet état de nécessité ? Tout simplement celui de la sauvegarde de notre patrie. Dans notre démocratie, les citoyens sont supposés voter pour des députés censés les représenter au parlement. De la même manière, le président de la république élu au suffrage universel est supposé être le garant de l'indépendance nationale et de l'intégrité du territoire. Il est supposé être le gardien de la constitution, responsable du fonctionnement régulier des pouvoirs publics et de la continuité de l'Etat. Il est supposé décider des grandes orientations politiques.

Or, que constate-t-on ?

Que les gens ne votent plus pour, mais votent contre…quand ils votent. Et cela depuis bien longtemps. Que systématiquement les lendemains d'élections, nos hommes politiques analysent la situation d'un air préoccupé en indiquant qu'il y a une coupure entre le monde politique et les français, et cela depuis des années. Les journalistes acquiessent. Mais cela sans jamais que rien ne soit remis en question. Que le parlement aurait voté oui à la constitution européenne quand les français ont voté non. Que les médias auraient voté oui à la constitution européenne quand les français ont voté non. Que les français ne sont jamais appelé à décider de leur propre destin via des référendums. On comprend en effet le peu d'empressement du pouvoir, étant donné que les résultats ne vont généralement pas dans le sens attendu par le dit pouvoir. Que le président de la république actuel, mais également ses prédécesseurs depuis plusieurs décennies, ont gravement failli à la mission que nous leur avions confiée. Que notre république n'est plus une république, mais un système oligarchique. Notre république, c'est comme le Canada Dry, ça a la couleur de la démocratie, le goût de la démocratie (de moins en moins vrai d’ailleurs) mais ce n'est pas de la démocratie…   

 

 
Quels sont les cercles du pouvoir qui se partagent la prébende ?

Tout d'abord les partis au pouvoir. En politique, en dehors d'eux, point de salut ! De véritables machines à encaisser, avec ses réseaux d'influence. Un candidat, ça se fabrique et ça se promeut, Et que l'on vote A ou B n'est pas bien grave car de toute façon la même pensée unique les anime forcément, un peu comme le bateau qui ne peut couler que de la surface vers le fond. 
Quelle est leur légitimité démocratique ?

Ensuite, les médias et le monde du show business... Leurs comptes en banque sont bien garnis. Ils habitent dans des beaux quartiers et fréquentent les personnes qui vont bien, loin des vrais français de la France dite "d'en bas" (quelle expression nauséabonde !) qui vivent au quotidien des réalités difficiles. Et alors, ils nous bourrent le crâne avec leur solidarité, leur antiracisme, leur lutte contre la discrimination et tout le tintouin. Des mots qu'on entend jusqu'à en avoir la nausée (un bon conseil, jetez votre télévision si ce n'est pas déjà fait). L'important est de convaincre que le français doit déjà se considérer heureux de son sort, qu'il n'est qu'un sale raciste, et que de toute façon tout est de sa faute.    

 

 

 

Et enfin, les tristement fameux partenaires sociaux : MEDEF, syndicats, associations et lobbies en tous genres. Pour les grands patrons proches des politiciens et de leurs arrangements crapuleux, peu importe la France, l'important c'est d'amasser en Suisse. Ce sont eux qui sont aller chercher des travailleurs immigrés. Les bénéfices pour eux, les incendies pour nous…
Et les syndicats... Ils gèrent les avantages acquis de petites minorités (SNCF, RATP, EDF, France Télécom …) et bloquent toute saine évolution de notre société. Où est-elle cette fameuse Egalité dont on nous rebat les oreilles à longueur de journée ? Donne-t-on les mêmes droits aux chômeurs du privé qu’aux salariés EDF qui croulent sous les congés et les RTTs ? Donne-t-on les mêmes droits aux salariés licenciés de chez Seb qu’aux fonctionnaires de la Banque de France ? Un apprenti boulanger peut-il faire la grève comme un salarié de la RATP ? Il faut le dire haut et fort : les uns payent le modèle social des autres.

Enfin les associations et lobbies en tout genre : LDH, MRAP, SOS-Racisme, Act-Up, j’en passe et des meilleures… Depuis quand la politique d’un Etat sérieux peut-elle reposer sur des lobbies et le milieu associatif qui sous le couvert de la lutte contre le SIDA ou de la lutte contre le racisme n’ont qu’un seul objectif : mettre la France à genoux et nous condamner à la repentance permanente. Il est grand temps que l’Etat se désengage du milieu associatif : la seule voie démocratique du financements des associations est la collecte auprès des particuliers. 

Quelle est leur légitimité démocratique ?

Comme dit le proverbe, le poisson pourrit par la tête. Notre patrie a vécu une situation de pourrissement, sachant que celle-ci subit aujourd'hui une phase d'accélération. Je ne vous ferai pas l'insulte de recenser l'ensemble des voies d'eau du paquebot France, mais je vous indiquerai que pendant que la France d'en bas est sous les eaux, les passagers de la France d'en haut s'amusent comme des fous sur le pont et s'apprêtent à embarquer dans les chaloupes. En somme, l'heure a sonné et chacun de nous est désormais appelé à prendre sa propre destinée et celle de ses enfants en main. Pour ceux qui considèrent que la liberté n'a pas de prix, que les valeurs telles que le courage, l’honneur, la fidélité, la fraternité et la justice ne sont pas des vains mots… à ceux là je dis qu'ils doivent devenirs acteurs de la Révolution bleue.   

La Révolution bleue va nous permettre de nous unir.
La Révolution Bleue va nous permettre de trouver des moyens financiers.

 

La Révolution Bleue va nous permettre de nous organiser.

La Révolution Bleue va nous permettre de nous coordonner.

La Révolution Bleue va nous permettre d’être visible sur le terrain.

La Révolution Bleue va nous permettre de promouvoir nos idées.

La Révolution Bleue va nous permettre de démonter les idées reçues.

La Révolution Bleue va nous permettre de protéger ceux d’entre-nous qui sont attaqués.

La Révolution Bleue va nous permettre de trouver de nouveaux révolutionnaires.

La Révolution Bleue va nous permettre de nous concentrer sur des actions primordiales. 

La Révolution Bleue va nous permettre de pouvoir nous exprimer.

 

Comme disait Hélie de Saint Marc en jugeant sa propre vie, "C’est en résistant que je suis devenu résistant … Vivre, ce n’est pas exister à n’importe quel prix". Il n'y a pas d'écoles à former de bons résistants, seulement de mauvaises écoles pour les pitoyables administrateurs de notre pauvre pays.

Vive la Révolution Bleue pour que vive La France !

 

 
Philippe

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Clay Rambar 02/02/2006 18:05

Merci Philippe pour ces encouragements et ces paroles positives.
Lors de la première manifestation de la Révolution bleue, pratiquement seuls les "cheveux blancs"se sont fait « porteurs de l’espoir qui manque à la France » ; nous montrant ainsi l’exemple. Ne restons donc pas avachis dans les gradins, et avançons avec confiance dans le stade. Soyons les acteurs de notre destinée.
Dans l’atelier ou je travaille, je côtoie environ 25 opérateurs de tous ages. En échangeant avec quelques uns d’entre eux, je peux dire que sont nombreux les révolutionnaires bleus qui s’ignorent. Le potentiel est énorme.

Hommage à l’auditrice de RC qui a soufflé à Claude Reichman, le slogan de la révolution bleu : « Nous sommes les plus nombreux. Montrons le ! »

Articles Récents

Liens