Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 11:29


Rien de bien excitant du côté de la vie politique française (une des raisons expliquant l'absence de nouveaux articles) si ce n'est le coming-out libéral de Bertrand Delanoé...

Enfin un homme politique de premier plan qui ose défendre le libéralisme et qui va donc plaider par exemple pour la suppression des 35 heures et du système des retraites par répartition qui sont des contraintes étatiques intolérables pour un libéral.

Que nenni !

La liberté pour un homme de gauche ne peut être que d'essence anarchique. Elle va donc à l'encontre du droit de propriété, de l'ordre naturel, du bon sens et de la justice.

Delanoé est libéral au sens américain du terme, c'est à dire qu'il ne se bat pas pour un Etat minimal créant les conditions de l'expression de la liberté mais il souhaite au contraire une extension de faux droits (donc de l'Etat) qu'il nomme "libertés".

C'est ainsi par exemple qu'il fait du droit de vote des étrangers "la priorité des priorités", bafouant ainsi le droit de propriété légitime qu'ont à exercer les Français sur leur pays.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article

commentaires

de san nicolas espinosa jean bernard 30/05/2008 13:45

Il est constant d'observer que Delanoé est bien "mûr" pour la retraite !

Il est incroyable de constater aujourd'hui les absurdités ainsi que les non-sens économiques et sociaux débités par nos heureux élus...

Je pense cependant, en toute modestie, que les Américains n'ont rien à nous envier quant à notre système de gouvernance duquel découlent notre organisation sociale et économique...

Je crois même que sur pas mal de points, nous devrions prendre exemple sur nos cousins outr'Atlantique.

Articles Récents

Liens