Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

5 avril 2006 3 05 /04 /avril /2006 10:37

Claude Reichman a annoncé dans son émission du 4 avril un nouveau rendez-vous à Paris pour les révolutionnaires bleus : chaque vendredi de 17h00 à 19h00 à la Brasserie "Le François Coppée" située 1 Boulevard du Montparnasse (6ème arrondissement, tout près de la sortie du métro Duroc). C'est une réunion informelle où chacun paiera sa consommation et qui sera l'occassion de se rencontrer en plus des jours des manifestations de la Révolution bleue qui évidemment se poursuivent.

Vive la Révolution bleue, vive la France !

Attention  : dernière réunion avant l'intermède estival le 30 juin !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Important à signaler
commenter cet article

commentaires

Collectifs des chomeurs Européens 06/04/2006 18:35

Tu est jeune ,tu est blanc tu recherche un emploie
http://www.diversite-emploi.com/
Tu l'a dans le cul...

Jean-Pierre 06/04/2006 09:21

MOBILISATION GÉNÉRALE DIMANCHE 9 MAI À 14H A PARIS, NICE, AMIENS, ORLEANS, TOULOUSE DEVANT LES MAIRIES A L'APPEL DE STOP LA GRÈVE & LIBERTÉ CHÉRIE

mjs 05/04/2006 22:28

Vivre ensemble. Voici le thème réel de ce nouveau numéro du Temps des Conquêtes. Quand on parle de racisme, d'antisémitisme, des conflits qui déchirent le monde, nous parlons de cela. De la capacité des Hommes et des Femmes à vivre ensemble. Mais, en tant que socialistes, quelle analyse avons nous de ces "désordres", de ces "divisions", de ces "haines" ?

Même si nous partageons avec la droite le rejet de la guerre et de toutes les manifestations de haine, ce ne sont pas les mêmes analyses qui nous conduisent à être côte à côte dans le combat républicain du vivre ensemble. Là où la droite puise dans une compassion judéo-chrétienne son rejet des inégalités, là où pour elle la haine s'oppose à l'Amour moralisateur, là où l'ordre est nécessaire pour protéger les propriétaires, ceux ont donc quelque chose à perdre, nous, socialistes, opposons une autre conception du monde.

Nous concevons, nous, une société qui, comme le sens du mot l'impose, fasse vraiment de tous les individus qu'elle englobe des associés. Une société qui fasse bénéficier chaque homme du travail de tous, qui les fasse tous bénéficier de chaque progrès. Cette société réelle ne pourra voir le jour tant que les intérêts particuliers l'emporteront sur l'intérêt général, tant que l'argent (le désir d'en avoir toujours, toujours plus que les autres...) dirigera le monde, tant que la morale bourgeoise ou religieuse considèrera les Femmes comme inférieures aux Hommes, tant que les nations porteront en elles le rejet de l'étranger et les guerres. Tant que tout cela existera, tant qu'il n'y aura pas de véritable égalité, le combat socialiste sera d'actualité.

Le socialisme est né de la conscience de l'égalité humaine, alors que la société où nous vivons est tout entière fondée sur l'inégalité et les avantages. Notre conception du monde, si différente de celle de la droite, repose sur un moteur simple : l'envie de justice. Pas la justice qui "répare" une fois que le tort est commis, mais celle qui fonde le vivre ensemble, celle qui est synonyme de respect de chacun et de solidarité. Ce n'est pas la jalousie ou l'envie qui anime les socialistes du monde entier. La jalousie de celui qui possède plus et l'envie de lui prendre ce qu'il a. Non, c'est bien l'idée que notre bonheur ne peut être complet si d'autres continuent à souffrir.

C'est cette recherche de justice qui nous fait nous opposer à la politique de la droite en France et dans le Monde. "Réforme" Fillon en France ou directive Bolkestein en Europe, c'est cette même politique qui, partout, permet au riche d'être de plus en plus riche et au pauvre de plus en plus pauvre.

Ce qui se cache derrière la "fibre sociale" de la droite c'est la peur du désordre, de l'insécurité, de la remise en cause des privilèges et au final la peur d'un vrai partage des richesses. La charité que la droite peut manifester, comme le démontre à merveille Jean-Louis Borloo, c'est permettre à la société de garder sa "cohérence", d'empêcher tout éclatement. Là où la gauche défend la solidarité pour que tout le monde progresse ensemble, la droite propose des rustines pour prévenir les soubresauts d'un peuple dont elle s'est toujours méfiée.

C'est cette même recherche de justice qui nous fait nous battre pour la réduction du temps de travail, pour que l'Education soit la première des priorités de l'Etat, pour la démocratie en Palestine, pour la paix au Proche et au Moyen-Orient... Ces combats seront au cœur de notre projet pour 2007, commençons donc aujourd'hui à préparer ce nouveau temps des conquêtes. Ce nouveau rendez-vous de la gauche avec l'Histoire.

pauvre truffe

mjs 05/04/2006 21:33

lol qui c'est qui nous traite de gauchiste je ne suis pas vulgaire je suis choqué par vos propos haineux et escuser moi du peu je n'ai jamais vu de revolution "pacifique" de toute façon comme je dirais toujours vive la republique vive la gauche et vive la VI republique votre mouvement qui s'appuis sur du vent ne menera à rien des gens devrais rejoindre les rang de tout c'est raciste irracible d'extreme droite qui participe a un mouvement sans meme comprendre ce qu'est la france:

l'immigration devrait cesser d'etre un problem dans l'esprit des gens et une peur collportée par la droite et son extreme droite.
nous ne pouvons avancer sans immigration notre histoire le prouve et le prouvera encore avec les prochain depart à la retraite les français les vrais sont à 20% d'origine immigrée !!!!!!

pauvre truffe

Articles Récents

Liens