Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 08:09


Nicolas Sarkozy a certainement manqué la dernière occasion d'être l'homme des vraies réformes, celles qui redonneraient une prospérité durable à notre pays. Certes, il est vrai qu'on relance une économie par l'investissement (qui produira les richesses de demain) mais pas par les investissements de l'Etat, quand de surcroît les caisses sont déjà plus que vides. L'argent est toujours mieux investit par ceux à qui il appartient. Les seules réfomes à mener sont celles qui vont dans le sens de rendre l'argent aux entreprises et aux Français. Notre pays va donc s'enliser dans cette crise économique et sociale qui va inévitablement déboucher sur une crise politique majeure. Car si nous résumons : nous avons d'un côté une droite sarkozyste qui envisage la production de richesses essentiellement par un Etat à l'agonie, de l'autre une opposition de gauche qui ne pense qu'à la redistribution de richesses qui existent de moins en moins.

Notons au passage que Nicolas Sarkozy prouve une fois de plus son habileté politique en impliquant Patrick Devedjian dans cette fumisterie afin de saboter le crédit libéral que les militants de droite imputaient encore à ce dernier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article

commentaires

Arnaud Amaury 07/01/2009 17:30

Sarkozy confond investissements et dépenses. Les dépenses de l'Etat ne correspondent pas à des investissements mais à des dépenses de fonctionnement correspondant aux traitements des fonctionnaires, aux salaires de ministres et des parlementaires, sans parler des petits fours du champagne et bien évidemment du carburant pour l'aéronef dont use notre coûteux premier ministre.

De plus l'interventinnisme outrancier de notre chef d'Etat ne fait rien pour arranger la situation. Les pathétiques prestations de ce triste guignol n'ont pas empêcher l'augmentation du chômage.

Sa transformation en Robin des bois de pacotille fera fuir les investisseurs et les entrepreneurs, ruinera un peu plus les contribuables (taillables et corvéables comme il se doit), tout comme jadis le "socialo show" du funeste Tonton-la-Fancisque.

le templier 24/12/2008 10:40

Bonjour,
J'ai vu que vous aviez posté sur un site des étains du graal assez ancien, je profite alors pour vous indiquer mon blog :
http://etains-du-graal.over-blog.com/

Bonne fete de noel

Articles Récents

Liens