Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 21:35


Extraits de Daoudal Hebdo n°30

Les médias ont beaucoup daubé sur le geste déplacé de Michelle Obama mettant sa main sur le dos de la reine d’Angle-terre. Mais beaucoup de Britanniques ont été autrement choqués de voir que Barack Obama, après avoir salué la reine d’une légère inclinaison de la tête, s’est littéralement prosterné devant le roi d’Arabie saoudite pour lui baiser la main.(...)

Au sommet de l’UE à Prague, Barack Hussein Obama déclare : « Les Etats-Unis et l'Europe doivent aborder les musulmans comme nos amis, nos voisins et partenaires dans la lutte contre l'injustice, l'intolérance et la violence. » Sans qu’une telle énormité suscite la moindre réaction. Alors qu’il parle bien des musulmans dans leur ensemble, et que tout le monde peut voir ce qu’il en est de la justice et de la tolérance dans les pays musulmans. Il s’agissait du prologue au couplet sur l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne, et c’est seulement ce passage-là qui a été commenté (alors que ce n’était qu’une réaffirmation de la position américaine), sans que personne ne fasse observer que la Turquie officiellement laïque n’est pas censée représenter « les musulmans ».

Devant le Parlement turc, il affirme : « Les Etats-Unis ne sont pas en guerre contre l’islam et ne le seront jamais » (même si l’islam est en guerre contre les Etats-Unis, donc), et, mieux encore : « Nous exprimerons notre appréciation profonde de la foi islamique qui a tant fait au long des siècles pour améliorer le monde, y compris mon propre pays. » (...)

Les musulmans ne sont pas des amis, ce sont des supérieurs, auxquels on se soumet. Telle était bien la signification du geste du président américain saluant le roi d’Arabie saoudite : la soumission du représentant du pays qui se dit le phare de la liberté et de la démocratie, à l’islam le plus tyrannique.

Il ne s’agit plus seulement de manœuvres géopolitiques. On se prosterne devant la « foi islamique ». Quand le président américain, autrefois le chef du monde libre, en est là, et qu’il n’y a pas un seul chef d’Etat pour réagir, on voit qu’il n’y a plus, dans les hautes sphères, aucune digue susceptible de contenir l’islamisation de la planète. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article

commentaires

Poizone 16/04/2009 22:51

LOL ! J'espere que cet article es ironique parceque sinon j'ai peur pour votre santé mentale...

samuraï 14/04/2009 21:54

Le jour où les C..s  voleront, craignons que Obama soit "chef d'escadrille". Ses origines ont eu le dessus sur le contrôle de ses émotions...affligeant !

Francoise Pardos 10/04/2009 10:49

Affreux!

Sait-on comment se sont comportés les autres chefs d'Etat présents à cette réunion au sommet?

Merci pour tous les éclairages de votre excellent site.

Articles Récents

Liens