Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 13:29

Un mois après la mort de Jean Ferré, les officines - auxquelles il avait réussi à résister pendant 19 ans - sont parvenues à s'emparer de Radio-Courtoisie et y ont installé leur dictature.
Derrière l'éviction de Claude Reichman se profile une attaque en règle contre
la Révolution bleue et contre la liberté.

Pour répondre à cette agression,
la Révolution bleue manifestera - et ce sera sa 10e manifestation en un an -

 le lundi 27 novembre à 18 heures,

c'est-à-dire le jour et à l'heure où Jean Ferré faisait son émission,
devant les studios de Radio-Courtoisie, 61 Bd Murat 75016 Paris (Métro Porte de Saint-Cloud ou Porte d'Auteuil) pour défendre la liberté de l'information et clamer son refus de la censure.

Vive
la Révolution bleue !
Vive la liberté !
Vive
la France !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chapellier 29/11/2006 18:11

x

Un passant 28/11/2006 09:34

40 pélerins à tout cassé devant l'épicerie de l'avenue Murat, autantde policiers assez goguenards devant cette révolution...

Jean 28/11/2006 07:57

Bon alors, ça a donné quoi la manif Révolution Bleue du 27 novembre devant radio Courtoisie ?
Combien de participants, quel résultat ? Une entrevue a t'elle pu avoir lieu avec Lesquen ?
(il semble que son émission s'est déroulée comme si de rien n'était).
Pourrons nous entendre Claude Reichman ce soir à l'antenne de Courtoisie ?
Merci Gil Albert Li de nous faire un compte-rendu sur votre blog.

Briscard 23/11/2006 12:45

Au lieu de manifester contre radio courtoisie pour satisfaire les rancunes et ambitions partisanes et personnelles de monsieur Reichman et nous tirer ainsi une balle dans le pied il serait préférable de joindre ce jour jeudi 23 novembre la manifestation suivante :
Budapest 1956 - Paris 2006 - Commémoration le 23 novembre à 19h Place du Trocadéro

50 ans après, la jeunesse d’Europe rend hommage aux patriotes hongrois...

- En Novembre 1956, après deux semaines de résistance héroïque au communisme, les patriotes hongrois étaient massacrés. On comptera 25.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés.

- 50 ans après, la jeunesse patriotique et européenne a souhaité rendre hommage à l’héroïsme du peuple hongrois lors d’un rassemblement prévu le 28 octobre dernier. Initialement autorisé, ce rassemblement a été interdit le jour même par le Préfet de Police de Paris au motif que des militants extrémistes de gauche avaient appelé à contre-manifester et qu’il ne disposait pas d’effectifs suffisants en raison de troubles en banlieue. En réalité, derrière ce motif fallacieux, la préfecture a voulu interdire la seule commémoration parisienne des martyrs de Budapest, puisque le jour du rassemblement plus de 19 cars et fourgonnettes de Police étaient présents non pour protéger les manifestants mais pour les interpeller !

- Ne cédons pas à la terreur stalinienne. Aujourd’hui à Paris nos libertés sont menacées comme elles l’étaient il y a 50 ans à Budapest. L’Etat français qui est incapable d’assurer l’ordre en banlieue interdit les patriotes de manifester à Paris ! Rendons dignement hommage aux enfants de Budapest qui nous ont donné l’exemple de la résistance au totalitarisme pour la Patrie et la Liberté !

Commémoration jeudi 23 novembre 2006 à 19 heures Place du Trocadéro.

A l'appel du collectif "SOUVIENS TOI DE BUDAPEST"

Gil Albert Li 22/11/2006 08:25

Je ne crois pas avoir supprimé votre commentaire. Peut-être s'agit-il d'un bugue. Dans ce cas, repostez-le. Je n'ai pas pour habitude de pratiquer la censure.

Articles Récents

Liens