Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

13 mai 2007 7 13 /05 /mai /2007 09:38

claudeetjgm.JPG

Ecoutez et/ou téléchargez le libre entretien du 11 mai 2007 de Jean-Gilles Malliarakis avec Claude Reichman :

http://courtoisie.fr/le070511jgm.mp3 (77 Mo ; 1h23)

Sujets abordés : l'élection de Nicolas Sarkozy, la sécurité sociale, les réformes dont la France a besoin, la liberté d'expression...

Rappels :

- Site de Jean-Gilles Malliarakis : http://www.insolent.fr

- ARCOLE : http://courtoisie.fr

- Toutes les émissions de la Révolution bleue : http://revolutionbleue.ifrance.com

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Important à signaler
commenter cet article
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 14:51

Sarkozy-edited.jpg

Nous n’attendions rien de ces élections mais force est de reconnaître que la campagne de Nicolas Sarkozy a repris avec force plusieurs de nos thèmes de prédilection (l’identité nationale, la fin de la repentance, la critique des pratiques de l’islam, la dénonciation de la chienlit, la réaffirmation de nos liens avec les démocraties occidentales et enfin le rejet de la Turquie). Grâce à cette thématique inattendue de la part d’un représentant du pouvoir, Nicolas Sarkozy a mobilisé les français qui lui ont donné la victoire. Confrontés à cette situation nouvelle et face à une candidate soutenue par nos pires ennemis, nous n’avions pas d’autres choix que d’appeler à voter pour Nicolas Sarkozy. C’est ainsi que nous faisons désormais parti de la majorité présidentielle !
 
Cette péripétie ne change rien à nos analyses antérieures et à notre stratégie. Souvenons nous de Gorbatchev. Il a voulu réformer le communisme qui s’est aussitôt écroulé en l’ensevelissant ! Nicolas Sarkozy risque bien de connaître le même sort. Je ne mets pas en doute, à priori, sa volonté de changement. Je crois simplement qu’il se heurtera à des forces qui vont s’organiser pour le renverser. Les français vivent sur un baril de poudre. Pour le moment, les émeutes que nous avions annoncées restent circonscrites grâce à l’action des forces de l’ordre. Elles se limitent à l’ultra gauche et le feu n’a pas encore embrasé les cités mais la situation risque d’exploser à tout instant. On peut certes m’objecter que Nicolas Sarkozy oubliera toutes ses promesses mais cela encouragera les factieux qui viennent de demander à Tolbiac « l’annulation de son élection » !
 
Que faire ? Lorsque Gorbatchev fut renversé par le complot des militaires communistes, Eltsine prit la défense des institutions. Lorsque Gorbatchev une foi sauvé, voulu maintenir le régime, Eltsine lui imposa la dissolution du parti communiste. Toutes proportions gardées, la Révolution bleue devrait s’inspirer de la même démarche. Lorsque Sarkozy proposera des réformes allant dans notre sens, nous les soutiendrons. Lorsque que les islamo fascistes menaceront les institutions, nous prendrons la tête des contre manifestations. En revanche, il faudra sans cesse surenchérir pour aller plus loin : Par exemple, les factieux usent de violence ? Qu’à cela ne tienne ! Appliquons la loi martiale dans les cités. Cela ne suffit pas ? Promulgation de l’article 16 ! Cela continue ? Exigeons la levée en masse avec la création de la garde nationale prévue par notre programme. En bref, soutenir puis dépasser pour aller plus loin.
 
A moyen terme, nous allons aussi assister à une recomposition politique. Certes, l’UMP devrait  remporter les législatives mais ce « marais » résistera faiblement au choc de la rue. Une seconde force politique et parlementaire plus dynamique, serait donc nécessaire. En effet, le Front national ne peut que décliner. Son équipe dirigeante s’est placée hors de la majorité présidentielle alors que ses troupes ont soutenu le nouveau Président. De son coté le MPF, en dépit d’une campagne courageuse, a souffert de la vacuité de son programme économique. Il existe donc, sur l’échiquier politique, une place vacante que la Révolution bleue pourrait occuper lorsque le moment sera venu.
 
Dans l’immédiat, organisons nous pour défendre notre société contre ceux qui veulent renverser les institutions, instaurer l’anarchie, soviétiser et islamiser la France. Tenons nous au premier rang des défenseurs de la légalité républicaine et les évènements iront dans le sens voulu par la Révolution bleue.
 
Gérard Pince
Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 08:17

sarkooo.JPG

Pour cette émission, Claude Reichman reçoit André Bercoff, journaliste et écrivain.

http://www.reichmantv.com

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans REICHMANTV
commenter cet article
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 17:25

NicolasSarkozy.jpg

Peut-on avoir confiance en un homme qui, présent dans la politique française depuis trente ans, n’a jamais recherché que le pouvoir et a largement pris sa part de toutes les dérives qui ont conduit la France à l’état désastreux où elle se trouve aujourd’hui ? Evidemment non. Son adversaire pour le second tour de l’élection présidentielle est une illuminée véhiculant toutes les folies qui, depuis la Révolution de 1789, ont ensanglanté la planète et qui n’ont plus court qu’en France ou dans quelques sinistres dictatures. La tentation est donc grande de renvoyer dos à dos ces deux personnages.

Ce serait pourtant une erreur. Le curieux virage idéologique de M. Sarkozy n’est dû qu’à l’exaspération des Français face à un régime qui les ruine, les maltraite et ne les protège plus depuis longtemps. Le candidat de l’UMP, pour obtenir le pouvoir qui a été son unique obsession depuis son entrée en politique, veut chevaucher la vague de révolte qui déferle sur l’Etat et menace de l’emporter. Croit-il seulement à ce qu’il dit quand il prétend rendre aux Français l’essentiel du fruit de leur travail et rétablir l’ordre ? Sans aucun doute : mais comme un acteur qui, la représentation finie, rentre à la maison et reprend sa vie ordinaire.

C’est là qu’intervient la possibilité d’un vote utile. Une nette victoire de M. Sarkozy permettra de prolonger et d’accentuer la révolte. Son élection ne sera qu’une étape car son pouvoir ne peut être qu’éphémère. Il ne propose en effet de modifier réellement ni la fiscalité, ni le système social, ni l’immigration incontrôlée qui sont les causes du désastre français. Quant à ceux qui l’entourent, aucun n’a jamais rien fait d’autre, comme le maître qui s’est imposé à eux, que de gérer plus ou moins malignement les agressions contre la liberté et la propriété qui sont le lot quotidien des Français depuis plus de trente ans. Comment de tels individus pourraient-ils être les interprètes et les acteurs de la révolution dont la France a besoin pour survivre ?

La bonne stratégie consiste donc à les placer face à la responsabilité de leurs promesses et à leur retirer le pouvoir quand ils y manqueront, ce qui arrivera très vite. D’ores et déjà, la Révolution bleue s’apprête à prendre la tête des déçus du sarkozysme, pour faire enfin les réformes qui s’imposent si l’on veut que notre pays redevienne prospère et que ses citoyens puissent vivre en sécurité.

On voit bien, sinon, ce que diront M. Sarkozy et ses comparses pour justifier leurs reculades : qu’ils n’ont pas obtenu une majorité suffisante pour les appuyer dans leur  "œuvre réformatrice". Alors, cette majorité, donnons-la leur, prenons-les au mot, poussons-les en avant jusqu’à ce qu’ils n’aient plus d’autre choix que d’agir ou de s’étaler. La certitude, les connaissant, est qu’ils s’étaleront dès les premiers obstacles. Votons donc Sarkozy et tenons-nous prêts, car le vrai combat est désormais tout proche.

Claude Reichman
Porte-parole de la Révolution bleue

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 16:31

Notre ami Jean-Christophe Mounicq craint la victoire de Ségolène Royal et nous invite à voter Nicolas Sarkozy pour la battre au second tour de l'élection présidentielle.

Conformément à ce que j'avais annoncé avant le premier tour, je partage son analyse.

Pas de politique du pire qui mènerait au découragement !

Préférons Sarkozy et le risque de déception qui va avec !

Un peuple déçu peut se révolter, pas un peuple découragé par le socialisme ruineux (économique, identitaire, moral...) de Royal !

Vive la Révolution bleue !

L'élection de Nicolas Sarkozy face à Ségolène Royal en est une étape !

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 14:44

Vous avez été très nombreux à participer au sondage pour le 1er tour.

Merci de donner maintenant votre intention de vote ainsi que votre pronostic pour le second tour.

Cliquez ici.

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Important à signaler
commenter cet article
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 08:25

Sujets traités : analyse du 1er tour de la présidentielle. Sarkozy, s'il est élu, pourra-t-il réformer ? La fin du monopole de la sécurité sociale confirmée. La politique internationale. Médias : censure ou autocensure ?

http://www.reichmantv.com

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans REICHMANTV
commenter cet article
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 09:31

La censure a frappé le très actif forum de la Révolution bleue.

Son webmaster a réouvert un autre forum ici.

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Important à signaler
commenter cet article
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 07:37

Les retraités ont voté Sarkozy, les fonctionnaires et les assistés ont voté Royal, les réformateurs ont voté Bayrou, les excédés et les patriotes ont voté Le Pen et Villiers. Tel est le véritable résultat du premier tour de l’élection présidentielle. Et c’est une catastrophe pour la France. Car loin de privilégier l’intérêt national, les électeurs ont en majorité voté dans le sens de leurs intérêts catégoriels. Un vote corporatiste qui annonce des jours tragiques pour notre pays.

La France a pour principaux handicaps le nombre croissant de ses retraités par rapport aux actifs (on prévoit d’ici une trentaine d’années un seul cotisant pour chaque pensionné), un pourcentage de fonctionnaires par rapport à la population active double de celui des pays comparables, le fait que la moitié des Français vit d’allocations et non de revenus du travail, ainsi qu’une immigration excessive par rapport aux besoins et aux capacités d’accueil de la France et qui vient, à raison de 400 000 entrées par an, bouleverser l’ensemble des structures collectives du pays, qu’il s’agisse du logement, de l’hôpital, de l’école, des services de sécurité et de bien d’autres secteurs.

Face à une telle situation, à laquelle on ne doit pas manquer d’ajouter les déficits permanents du budget et des comptes sociaux ainsi que l’endettement astronomique de l’Etat, il fallait une réaction forte des Français et, à défaut de l’émergence d’une nouvelle majorité écartant les formations politiques responsables de l’état désastreux de notre pays, l’existence, même par simple addition, d’une forte minorité, proche de la moitié des suffrages, qui aurait obligé la majorité à entreprendre malgré elle les réformes vitales pour l’avenir de la France. Or nous nous retrouvons dans un rapport de deux tiers à un tiers en faveur du corporatisme, puisque tel est bien le sens du premier tour de l’élection présidentielle qui voit l’UMP et le PS, qu’il faut associer comme ils l’ont été depuis trente ans dans la gestion alternée de l’Etat, avec les résultats que l’on sait, représenter près de six électeurs sur dix.

On nous objectera que M. Sarkozy s’est présenté, au début de sa campagne au moins, comme le candidat de la rupture. Il n’a été en réalité que le candidat des mots. A aucun moment il n’a évoqué les mesures concrètes qu’il prendrait pour résoudre les problèmes de notre pays. Or on sait que si un candidat ne tient pas toujours ses promesses, il ne tient jamais celles qu’il n’a pas faites, tout simplement parce que les électeurs ne lui en ont pas donné le mandat.

L’avenir est sombre. Dès le lendemain du second tour, les difficultés vont assaillir le vainqueur, qui ne pourra s’appuyer que sur les inactifs et les assistés face à des revendications de plus en plus violentes. Et là, le baratin et l’angélisme ne seront d’aucun secours.

C’est la raison pour laquelle les réformateurs, les excédés et les patriotes doivent se préparer dès aujourd’hui à prendre leurs responsabilités pour constituer une force de résistance à la chienlit. La Révolution bleue se tient d’ores et déjà prête à se placer à la tête de ce combat. Dépassant les clivages politiques, et pour tout dire ne s’y intéressant pas, elle a, depuis sa création en novembre 2005, démontré sa capacité à incarner le redressement national. Au point que le monde politicien a entrepris de plagier chacune de ses initiatives. Non à la chienlit, non au trop plein d’impôts et de charges, non aux politiciens incapables ! Le triptyque de la Révolution bleue est plus que jamais porteur de l’avenir de la France.

Claude Reichman
Porte-parole de la Révolution bleue

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
21 avril 2007 6 21 /04 /avril /2007 21:55

... d'après vos votes !

Mais les votes de tous les Français donneront certainement un résultat différent.

Réponse ce dimanche soir...

Notre ami Jean-Christophe Mounicq pronostique un duel Sarkozy-Le Pen au second tour.

Pour ma part, je penche plutôt pour un Sarkozy-Royal, voire un Sarkozy-Bayrou.

Quoiqu'il en soit, la Révolution bleue sera toujours indispensable !

En attendant, à vous de vous déterminer librement pour ce 1er tour...

 

 

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article

Articles Récents

Liens