Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 22:34

La 6e manifestation  nationale de la Révolution bleue aura lieu le

samedi 17 juin 2006 de 16 h à 17 h
à Paris et devant toutes les mairies de France.

 A Paris, la manifestation aura lieu place d’Iéna (16e), Métro Trocadéro, la station Iéna étant fermée pour travaux, devant le Conseil économique et social, l’une des innombrables « bonnes planques » de la République, où se dilapide allègrement l’argent public et qu’il faut dissoudre d’urgence.

Devant le Conseil économique et social, comme devant toutes les mairies de France, nous déposerons une banane symbolisant la République bananière qu’est devenue la France.
Repost 0
24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 13:48

Discours d'Olivier Pichon à la manifestation du Panthéon


On a célébré à grand bruit l’abolition de l’esclavage ancien, mais tout cela pour mieux dissimuler la persistance d’un esclavage moderne.
Cet esclavage, c’est l’esclavage démocratique, celui que vous subissez sans savoir que vous êtes esclave !
C’est le fin du fin des techniques d’asservissement de l’autre, tout se passe avec son consentement tacite. Cet esclavage-là est la réalisation de la prophétie d’Orwell dans 1984 : « La liberté c’est la servitude », et réciproquement !
Oh ! bien sûr, celui qui affirme aujourd’hui une telle contre vérité, ce n’est pas Big Brother, grosse moustache et yeux noirs menaçants du satrape communiste maître de l’URSS, ce serait plutôt Big Sister ou Big Mother, au visage plus avenant Ce sont des femmes comme
Martine Aubry, l’impératrice des 35 heures, Ségolène Royal, la madone du Poitou-Charente, qui, constatant le faible taux de syndiqués en France (autour de 6%), veut rendre le syndicalisme obligatoire. Tous syndiqués, il fallait y penser ! Et si moi, Madame, je ne veux pas me syndiquer, me mettrez-vous en prison ?
Par un formidable tour de passe-passe historique et politique, aujourd’hui les esclaves ne sont pas ceux que l’on croit.

En effet, plus de tâches serviles :
Plus de travail posté devant les machines ; les robots sont là !
Plus de poinçonneur des Lilas (Gainsbourg : « J’suis l’ poinçonneur des Lilas »)
Plus de cantonnier à casser les cailloux (Fernand Reynaud : « J’suis qu’un pauv’ cantonnier ! »)
L’esclave, il est là où la société et les médias ne veulent pas le voir.
L’esclave d’aujourd’hui, c’est d’abord le patron de PME.
Ses gardes-chiourmes s’appellent inspecteurs du travail, contrôleurs URSSAF.
Son fardeau ? Les charges sociales, le code du travail !
Sa sueur ? C’est pour les Assedic, et autres comités d’entreprise !
Il travaille 12 heures par jour et fait deux fois à deux fois et demi par semaine les 35 heures, il ne connaît pas la RTT mais seulement l’ATT l’augmentation du temps de travail.
Esclave il est, mais il doit en plus subir les leçons de morale des journalistes, des juges des prud’hommes, des collecteurs d’impôts sur route parce qu’il est pressé d’aller travailler..
Il subit l’irresponsabilité grévicole de la RATP ( Reste Assis T’es Payé), de la Poste ou de la SNCF et de ses légions de retraités.
L’esclave, c’est aussi le travailleur indépendant, l’artisan, le paysan, qui, à dire vrai, ne possède pas sa terre, il est un propriétaire nominal - - le véritable propriétaire c’est le Crédit agricole - poussé par les techniciens des coopératives et les conseillers agricoles pour assurer des débouchés à l’industrie et détruire nos paysages ruraux.

Mais, me direz vous, esclavage consenti, servitude consentie, personne ne les oblige ! Faux ! Ce qui est consenti, c’est le travail, ce qui ne l’est pas c’est que les fruits de son travail lui soient arrachés très au-delà du raisonnable. IRPP, IS,TP, TIPP, et quand, fatigué d’avoir tout payé, le soir, il allume sa lampe chez lui, il sait qu’il finance le Comité d’action sociale d’EDF au profit des camarades. Car il est un bon camarade, généreux, il ne proteste pas, il n’en a pas le temps. Quant à son bulletin de vote, toute la classe politique s’en fout.
On lui dit : liberté, égalité, fraternité. Laissons cette dernière de côté, qui relève des sentiments moraux, et disons au moins que ceux qui travaillent sont fraternels pour deux. Mais on n’ose pas parler de fraternité pour enchaîner l’esclave, la ficelle serait un peu grosse, alors on parle de solidarité. Quel est notre mérite à être solidaire si nous y sommes contraints par la force (force injuste ?) de la loi ? Avisez-vous de ne pas payer vos impôts !
Quant aux deux autres : liberté, égalité, s’est-on avisé qu’ils sont antagoniste. Si nous voulons être plus libres, nous serons moins égaux, car certains travailleront plus pour gagner plus et si nous voulons être plus égaux, nous serons moins libres, puisque les fruits de notre travail nous seront confisqués.

Mais l’esclavage moderne, c’est aussi l’absence de liberté de mouvement. A cause de l’insécurité et des grèves, nous sommes entravés dans nos déplacements. Et celui qui, dans le Neuf Trois ou ailleurs, ne peut vendre ou louer son bien à qui il veut et ne peut quitter un quartier envahi ? Monsieur Vincent Cassel, du haut des marches du palais des festivals de Cannes, lui fera la morale en se félicitant que 177 nationalités se comptent en France ! Banlieusard, habitant du 9-3, mon frère, tu ne connais pas ta chance, Vincent Cassel te le dit. Question : mais où habite Vincent Cassel ? Je vous fiche mon billet que ce n’est pas dans les lieux qu’il vante ! Les bobos caviardeux sont esclavagistes, mais en plus ils se payent le luxe d’une petite leçon de morale .

Et voilà qu’on charge encore la bête avec l’immigration. Il faut prendre en charge la misère du monde et il est interdit de s’en plaindre. A la servitude s’ajoute la dhimmitude ! La coupe est pleine, et Mr Bouteflika en rajoute : Soignez-moi, bande de salauds, à vos frais, mais laissez-moi vous insulter par-dessus le marché, car vous êtes coupables ! C’est d’ailleurs par la culpabilité que l’on rend esclave aujourd’hui. Les sanglots de l’homme blanc sont le plus court chemin vers la servitude ! Ce monsieur, la prochaine fois, ne devrait pas être le bienvenu en France. S’il revient, ce n’est pas devant le Panthéon que nous irons, mais au Val de Grâce ! Mais il est vrai qu’il a des complices en France : le premier est à l’Elysée !

Toutes les révolutions tirent leurs origines du refus de la servitude. Nous voulons aujourd’hui quitter la route de la servitude, nous sommes des dissidents, nous sommes des esclaves révoltés. A bas l’esclavage ! Vive la Révolution bleue ! Vive la France !

Repost 0
22 mai 2006 1 22 /05 /mai /2006 12:37


En dépit d’un temps épouvantable, la manifestation de Paris, le 20 mai 2006, a connu un franc succès. Pendant toute la matinée de ce samedi, des tornades de vent et de pluie se sont déchaînées sur la région parisienne, rendant problématique la tenue de la manifestation, mais au début de l’après-midi, le temps s’est progressivement rétabli et un franc soleil a fini par briller au moment où les révolutionnaires bleus ont commencé à se réunir devant le Panthéon. Et c’est finalement plus d’un millier de personnes qui ont répondu à l’appel de la cinquième manifestation parisienne de la Révolution bleue, performance remarquable compte tenu des circonstances. Les participants ont été unanimes à saluer la qualité des discours. Les orateurs de la Révolution bleue ont été exceptionnels de qualité et de flamme. Successivement Olivier Pichon, Gérard Pince, Jean-Christophe Mounicq et Georges Clément ont dénoncé la mise en esclavage des Français par un Etat injuste et tyrannique. « Schoelcher, reviens, ils sont devenus fous », disait une des pancartes brandies devant le Panthéon, où repose précisément l’auteur du décret qui a aboli l’esclavage dans nos colonies. « A bas l’esclavage », disait une autre. Les participants à la manifestation ont chaleureusement applaudi tous les discours, qui appelaient au renversement du régime politique spoliateur et malhonnête que subit la France. A la fin de la manifestation, Claude Reichman a brandi le caleçon symbolique de l’esclave en prononçant ces mots : « Tel l’étendard de Jeanne d’Arc, ce caleçon est à la peine. Demain, il sera à l’honneur, quand la Révolution bleue aura triomphé ! »

La prochaine manifestation nationale de la Révolution bleue aura lieu le samedi 17 juin 2006 à 16 heures. Que chacun se prépare !



Augmentation de 100 % des participants à Lille où nous sommes passés de 2 à 4.  Et pour tous les quatre, le même plaisir de se rencontrer. Participants de générations différentes, auditeurs de radio courtoisie ou de Rockik, internautes pour la plupart, soutenant des candidats différents mais nous retrouvant sur des points communs, nous avons discuté à bâtons rompus de liberalisme, d'immigration, de politique culturelle, de l'islam, de racisme anti-blanc, d'internet, d'éducation, de méthode globale ou de positions pro-vies, une discussion d'autant plus riche que nous venons d'horizons manifestement différents.
 
Plus que tout autre point consensuel, l'envie de se retrouver à nouveau.  Quel plaisir de rencontrer des gens qu'on ne connait pas, et de découvrir qu'on pense la même chose ou qu'en dépit de divergences, on se rejoint sur d'importantes idées.  La rencontre s'est poursuivie au dela de 17 heures, jusqu'à 19 h - 19 h 30 et nous avons joué les prolongations autour qui d'un thé, qui d'un café, qui d'une Leffe.
 
Bien amicalement
 
Bruno


Bonjour,

Le vent d'Autan soufflait avec une telle vigueur ce samedi 20 Mai 2006 à Castres (81) qu'il semblait donner vie à cette belle journée dédiée à l'abolition de l'esclavage en France.

Nous avons fait confectionner pour la circonstance un caleçon géant de manière à ce qu'il soit vu d'assez loin car les travaux actuellement en cours autour de la Mairie cernée par des barrières de protection empêchaient les gens de s'approcher de l'entrée de l'Hotel de ville.

Malgré une semaine d'information et de discussions sur cet événement, peu ont fait l'effort de bousculer leurs petites habitudes pour se joindre à nous dont l'effectif était tout de même en augmentation de 300% par rapport à la précédente manifestation.

Monsieur Pascal Bugis, Maire de Castres avait été convié à présider cet évènement mais hélas, un mariage Saint Cyrien l'a accaparé.

Monsieur Philippe Folliot, Député du Tarn avait également été invité lors de ma visite à sa permanence. Je n'eus que le plaisir  de transmettre l'information à sa secrétaire car notre Député était en déplacement au Pérou dans le cadre d'une commission de travail.

Il va de soi que même si le nombre de participants n'a pas été important, les échanges pendant les discussions qui eurent lieu les jours précédents ont permis à un nombre assez conséquent de commerçants et de professions libérales d'être en possession du tract avisant cette manifestation.

Paris ne s'est pas fait en un jour et d'ailleurs c'est mieux ainsi car plus solides sont les fondations.

Amitiés sincères à tous les Révolutionnaires bleus de France !

Jean Bernard de San Nicolas

Samedi 20 mai 2006 à partir de 16 heures, nous fûmes 5 personnes à nous retrouver devant la mairie d’Ozoir-la-Ferrière : 2 habitués de Pontcarré et Ozoir, un couple de Gretz (allant jusqu’ici aux manifestations parisiennes) et une habitante de Roissy-en-Brie, ces 3 derniers ayant été informés par Radio Courtoisie.

Nous avions réalisé un panneau qui permit d’attirer l’attention des passants, dont 2 jeunes qui vinrent s’informer auprès de nous sur la Révolution Bleue.

Nous avions fait de la publicité, trop tardive, par courriel, et par affiche auprès du bar-tabac tout proche. Celui-ci était en effet très en accord avec nos idées et engagé dans une campagne de pétitions contre le projet de loi gouvernemental visant à interdire au propriétaire d’un bar-tabac de décider librement de laisser fumer ou non dans son établissement.

Vers 17 heures, nous nous quittâmes en nous promettant de persévérer. Une campagne de publicité plus précoce et plus originale devrait nous permettre de regrouper plus de manifestants.

Repost 0
19 mai 2006 5 19 /05 /mai /2006 17:28

5ème manif ce samedi 20 mai !

Comme lors des précédentes manifestations, j'attends vos commentaires et vos photos des rassemblements dans les différentes villes de France : à Paris, à Ozoir-la Ferrière... et dans de nombreuses autres dans lesquelles vous choisirez de manifester devant la mairie.

Ecrivez moi à l'adresse habituelle : libertefrance@hotmail.fr

Merci à toutes et à tous.

N'oubliez pas de porter du bleu et de déposer un caleçon.

Vive la Révolution bleue, vive la France !

Repost 0
13 mai 2006 6 13 /05 /mai /2006 20:48

Le samedi 20 mai 2006

 Journée nationale pour l'abolition de l'esclavage en France

Comme il est interdit de penser et de parler librement en France, comme les laborieux sont accablés d'impôts et de charges au profit des paresseux, et que les politiciens incapables ne savent organiser que la chienlit et sont les tyrans du peuple,

 La Révolution bleue manifestera le samedi 20 mai 2006

de 16 h à 17 h

 A Paris, place du Panthéon (5e) (Métro Luxembourg)

 et devant les mairies de toutes les communes de France

Un caleçon symbolisant la tenue et le seul bien de l’esclave sera déposé solennellement devant le Panthéon et devant toutes les mairies de France.

 A bas l'esclavage !
Vive la Révolution bleue!
Vive la France

Repost 0
24 avril 2006 1 24 /04 /avril /2006 15:43

Derniers communiqués de Claude Reichman


Plein succès pour la 4e manifestation nationale de la Révolution bleue.
Place Colette, à Paris, une foule dense, fervente et décidée a clamé son exigence de changement et ovationné les orateurs


La 5e manifestation  nationale de la Révolution bleue aura lieu le
samedi 20 mai 2006 de 16 h à 17 h

Comme il est interdit de penser et de parler librement en France, comme les laborieux sont accablés d'impôts et de charges au profit des paresseux, et que les politiciens incapables ne savent organiser que la chienlit et sont les tyrans du peuple, nous ferons du 20 mai 2006 la

Journée nationale pour l'abolition de l'esclavage en France
A bas l'esclavage !


Vive la Révolution bleue ! Vive la France !

Repost 0
22 avril 2006 6 22 /04 /avril /2006 20:23

Place Colette à Paris

Tout s'est très bien passé. Nous étions sensiblement le même genre de personnes que la dernière fois, mais pas nécessairement les mêmes têtes. Claude Reichman a donné la parole à Louis Chagnon qui était surpris car il ne s'y attendait pas.

Clay Rambar

 


 

A Ozoir-la-Ferrière

Nous étions 10 personnes, dont un couple ayant entendu l'annonce de Claude Reichman sur Radio Courtoisie, et un autre couple averti par le couple précité. 4 membres de la police (municipale et nationale) étaient présents. Nous avons parlé entre nous. Une journaliste du Parisien est passée vers 16h30, a interrogé l'un d'entre nous, a pris des photos.

Thierry Jallas

thierry.jallas@free.fr

06 26 76 87 77 ou 01 64 40 36 60

(3 personnes étaient déjà parties avant la photo. L’article n’est finalement pas paru dans le journal par manque de place et de mobilisation. Ce sera peut-être pour une prochaine fois ! Ne baissons pas les bras. Un grand merci à Thierry Jallas.)

 


 

  A Lille

Nous nous sommes retrouvés à deux devant l'entrée de la mairie de Lille à 16h00, ne nous connaissant ni l'un ni l'autre.  Cette rencontre a été l'occasion d'échanger des idées et nous sommes restés jusqu'à 18h00 sans voir le temps passer.

Loin de nous sentir isolés par notre petit nombre, nous avons gardé à l'esprit qu'ailleur en France, d'autres personnes, peut être seules, peut être en groupe, ont-elles aussi manifestées. 
 
Notre conclusion a été que de tels rassemblements sont nécéssaires pour nous permettre de nous rencontrer entre personnes ayant des idées communes, mêmes si nous ne soutenons pas nécéssairement les mêmes candidats.

 

    A Castres

Je suis heureux de vous faire part du résultat de ce jour à la manifestation de la Révolution Bleue à Castres 81.

En fait, 100% des personnes présentes étaient représentées par moi-même à la Révolution Bleue et, à part les convives d'une cérémonie de mariage, personne d'autre ne semblait avoir été informé à Castres de notre Mouvement...

J'ai quand-même eu le plaisir de distribuer quelques photocopies d'articles de Claude Reichman traitant de la Révolution Bleue à des personnes avec lesquelles j'ai réussi à communiquer. Aucune ne connaissait la RB ! Voilà maintenant chose faite et au moins ces personnes auront été tirées de leur ignorance aujourd'hui à ce sujet.

Je n'ai pas donc le plaisir de vous adresser de photo de cette manifestation en "solo" et le regrette beaucoup mais ce n'est que partie remise et je reste confiant pour l'avenir .

JB de San Nicolas (revbleuecastres81@free.fr
)


 A Toulouse

3 ou 4 révolutionnaires bleus étaient présents place du Capitole.

 


 A Corbeil Essonnes

 

 

Compte rendu de la manifestation de samedi devant la mairie de Corbeil Essonnes :
Je me suis retrouvé seul... le nombre de manifestant concorde selon l'organisateur et la police municipale.
Pour la prochaine, je me déplacerai vers Paris !
D'ici là... Haut les coeurs et félicitations pour votre travail Fédérateur.

Michel R.
Repost 0
22 avril 2006 6 22 /04 /avril /2006 00:03

Jour J ce samedi 22 avril de 16h00 à 17h00 pour nos rassemblements place Colette à Paris (1er arr, face à la Comédie française, métro Palais Royal) et devant toutes les mairies de Province.

Jour J pour dire une fois de plus :

Non à la chienlit !
Non au trop plein d'impôts et de charges !

Non aux politiciens incapables !

La météo sera clémente sur la plupart de nos régions alors profitons de cette occasion pour nous retrouver et voir que nous sommes loin d'être seuls à rejetter la politique menée dans notre pays.

J'attends vos témoignages et vos photos à l'adresse habituelle : libertefrance@hotmail.fr.

Bonne manifestation à toutes et à tous.

Vive la Révolution bleue, vive la France !

Repost 0
21 avril 2006 5 21 /04 /avril /2006 17:23

Sauf élection anticipée, le premier tour de la présidentielle aura lieu le 22 avril 2007, soit tout juste dans 1 an.

Mais n'attendons pas une longue année pour montrer que nous ne voulons ni de la peste, ni du choléra. Non aux politiciens incapables qui gouvernent notre pays depuis trop longtemps !

C'est ainsi que toutes celles et tous ceux se reconnaissant dans les thèmes de la Révolution bleue sont invités à se réunir spontanément et pacifiquement devant leur mairie, arborant une écharpe bleue ou autre vêtement ou signe distinctif de couleur bleue.

Je vous invite également à me faire part de vos impressions et éventuellement de vos photos lors de ces rassemblements en me contactant à l'adresse habituelle : libertefrance@hotmail.fr. Je pourrai les publier sur ce blog qui est le lieu de rencontre privilégié pour tous ceux qui s'informent, qui soutiennent et qui s'expriment sur notre mouvement qui ne va cesser de croître.

Vive la Révolution bleue, vive la France et les Français en marche !

Repost 0
21 avril 2006 5 21 /04 /avril /2006 13:25

Avant nos rassemblements pacifistes prévus ce samedi 22 avril, je me dois de vous informer qu'il existe un risque non négligeable d'être parfois violemment pris à parti par des groupes d'extrême-gauche comme cela s'est déroulé pour la manif des portables le 15 avril à Lille et comme en témoignent des sites comme Indymedia. Notons néanmoins que les rassemblements à Paris, sous contrôle policier, se sont toujours bien déroulés et aucun incident en Province ne m'avait été rapporté concernant la manifestation du 11 mars dernier. N'hésitez pas à me faire part de vos impressions.

Soyons vigilants mais déterminés !

Vive la Révolution bleue, vive la France !

Repost 0

Articles Récents

Liens