Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 09:18

 

 
C’est par sa faute que la France est prise en otage au Tchad. Certes, elle n’a pas été assez vigilante envers l’action de l’association L’Arche de Zoé, mais la véritable responsabilité de notre gouvernement n’est pas là. Ce qui aurait dû attirer l’attention de nos services de renseignements militaires et de notre diplomatie, c’est l’apparente bienveillance des autorités tchadiennes à l’égard de cette opération humanitaire. Elles ont en effet assisté, sans s’y opposer le moins du monde, au transport des enfants, par rotations aériennes de la ville frontière d’Adré jusqu’à Abéché … avant de hurler à l’enlèvement. Tout cela s’apparente à un piège grossier, dans lequel on ne conçoit pas qu’un pays comme la France ait pu tomber.

Qui pouvait ignorer que le gouvernement tchadien était hostile au déploiement d’une force de paix européenne au Darfour, au sein de laquelle la France devait jouer un rôle majeur ? En instrumentalisant une action humanitaire menée par des amateurs, M. Idriss Déby s’est donné un important moyen de pression sur la France. Il a en outre été fortement aidé par les premières réactions des autorités françaises qui se sont empressées de condamner l’action de L’Arche de Zoé avant même d’avoir pris connaissance des conditions exactes dans lesquelles celle-ci avait agi.

La sagesse eût consisté, pour M. Sarkozy et ses ministres, à indiquer que sans préjuger des torts éventuels de cette association, ils étaient hautement préoccupés par le sort réservé à nos compatriotes et aux citoyens européens qui les accompagnaient, et qu’ils invitaient le gouvernement tchadien à faire preuve de la plus grande retenue. Dans un pays où le pouvoir ne tient que par la présence d’une force aéro-terrestre française d’un millier d’hommes, le message eût été reçu cinq sur cinq.

Au lieu de cela, on a multiplié les déclarations condamnant les agissements de L’Arche de Zoé et donnant donc raison au gouvernement tchadien, les pires de tous ces propos étant ceux de Mme Rama Yade, secrétaire d’Etat aux affaires étrangères et aux droits de l’homme, affirmant bravement que « l’Afrique de papa, c’est terminé ». On a vu aussitôt, au Tchad, et comme en écho, des manifestations "spontanées" dénonçant le colonialisme et "l'esclavagisme" et proférant les pires accusations contre la France. Et que dire des propos de M. Sarkozy souhaitant que « personne ne perde la face » dans cette affaire, comme si nous avions à faire à des mandarins chinois et non à des preneurs d’otage patentés ?

En réalité, cette affaire du Tchad n’est que la conséquence logique de celle des infirmières bulgares. M. Sarkozy, pour s’attribuer le beau rôle dans leur libération, a délivré un brevet d’honorabilité à M. Kadhafi, alors que celui-ci ne s’est jamais comporté qu’en digne successeur des pirates barbaresques qui ont infesté la Méditerranée pendant des siècles et rançonné à tour de bras tous les Chrétiens qui leur tombaient sous la main. M. Idriss Déby a parfaitement compris la leçon : avec la France de Sarkozy, la prise d’otages, ça marche !

Notre pays n’a pas fini de subir les conséquences d’une image aussi désastreuse. Quant au chef d’Etat qu’il a élu, il vient de faire la démonstration de son amateurisme diplomatique et de son inconséquence. Tant il est vrai que sa seule véritable ligne de conduite, son sésame, l’alpha et l’oméga de sa pensée et de son action, se résument à la formule magique : « Un évènement médiatique par jour ». Elle lui a permis de devenir président de la République, ce qui en dit long sur le manque d’esprit critique et la complaisance des moyens d’information français. Elle en fait aujourd’hui le chef d’un Etat pris, par sa faute, en otage et humilié aux yeux du monde entier. Difficile d’imaginer pire début de quinquennat !

Claude Reichman
Porte-parole de la Révolution bleue

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 09:39

 


Ce que nous aurions fait


La continuité prévaut sur la rupture. Aujourd’hui comme hier, les syndicats prennent en otages des millions d’honnêtes gens pour faire plier le suffrage universel. Aujourd’hui comme hier, des chefs mafieux ordonnent à un Ministre de retirer sa réforme. Aujourd’hui comme hier, nos déesses du journal télévisé encouragent les grévistes en grossissant le nombre de manifestants.

Je ne critique pas les syndicats. Il faut bien qu’ils justifient les 350 millions d’euros de subventions qu’ils reçoivent chaque année des contribuables. A cela s’ajoutent les valises de billets du patronat pour permettre l’achat d’un appartement à Paris ou d’une maison dans le Lubéron. Après tout, il faut bien que tout le monde vive. Je critique encore moins le Ministre. Je lui trouve d’ailleurs une ressemblance sympathique avec le regretté jacques Villeret dans le « dîner de cons ». Quant aux pétasses de l’audiovisuel, à quoi bon leur faire des reproches puisqu’elles sont persuadées que leur cul est au centre du système solaire.

En revanche, indiquons ce que nous aurions fait. Au lieu de perdre du temps en parlottes, nous aurions abrogé le monopole de la SNCF et de la RATP pour autoriser les transports privés (cars, taxis collectifs) à concurrencer ou à se substituer aux transports publics. Par ailleurs, nous aurions réquisitionné l’armée pour organiser un service de camionnage dans les grandes villes afin d’afficher notre détermination.

Nous suggérons donc au Gouvernement de solliciter les conseils gracieux de la Révolution bleue : nous ne réclamons pas de sinécures et nous n’avons pas besoin de valises de billets.

Gérard Pince

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 10:57

chard135-copie-1.gif

... et pas de Cécilia Sarkozy pour nous délivrer.
Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 10:31
Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
20 septembre 2007 4 20 /09 /septembre /2007 19:53


C'est le titre de la dernière ponte de Jean-Christophe Mounicq.
Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
20 septembre 2007 4 20 /09 /septembre /2007 10:26
coqgaulois-copie-1.jpg

Il n’y aura pas de réforme du système social français. Et de ce fait la catastrophe qui guette le régime aura bien lieu. Tels sont les enseignements majeurs du discours de M. Sarkozy au Palais du Luxembourg devant les journalistes de l’information sociale.

L’allocution du président de la République avait pourtant commencé par le bon diagnostic : « Le système n’est pas tenable financièrement. » Mais elle s’est poursuivie par l’habituel catalogue de mesures cosmétiques que les gouvernants français appliquent depuis plus de trente ans à ce grand corps malade, aujourd’hui à l’agonie. N’ont pas manqué non plus les appels traditionnels à la responsabilité de tous et les non moins traditionnelles annonces de mesures contraignantes. Il n’était pas difficile de déceler, derrière les propos du chef de l’Etat, la plume des technocrates qui, depuis des décennies, régentent la Sécurité sociale avec les brillants résultats que l’on sait.

On sait pourtant de quels maux souffrent les deux principales branches de la Sécurité sociale, l’assurance maladie et l’assurance vieillesse. L’assurance maladie est en fait un impôt et non une assurance. Ses cotisations sont fixées en fonction du revenu et non du risque. De plus l’assureur est un monopole. Personne - hormis les spécialistes de la question - ne sait ce que son « assurance » lui coûte réellement, et chacun croit avoir un droit de tirage illimité sur les prestations. La solution consiste évidemment à supprimer le monopole (comme les lois françaises issues des directives européennes en font, depuis plusieurs années, obligation), et à ne faire jouer la solidarité qu’en faveur de ceux qui en ont vraiment besoin, non pas en les assistant mais en les aidant financièrement à accéder à l’assurance jusqu’au moment où ils pourront en assumer eux-mêmes la charge. Cette introduction de la concurrence, fera, comme partout ailleurs, baisser le coût de la protection sociale et contraindra le système hospitalier, principal facteur de dépenses, à se réformer, pour le plus grand bien du personnel soignant et des patients.

L’assurance vieillesse est quant à elle condamnée par la démographie. Il n’y a plus actuellement que 1,4 cotisant par retraité et l’on s’achemine inexorablement vers le moment ou un cotisant devra à lui seul faire vivre un retraité, vivre lui-même, et financer les autres régimes sociaux ainsi que l’Etat. Les fameux régimes spéciaux, certes scandaleusement avantageux par rapport aux autres, ne représentent qu’une goutte d’eau (à peine 5% du total) dans un océan de 200 milliards d’euros, et leur alignement – si le gouvernement parvient à le faire – n’apportera aucun soulagement à l’ensemble. A quoi s’ajoutent, là aussi, les dispositions européennes transposées dans le droit national et qui permettent à chacun de cotiser en capitalisation à une assurance privée dans n’importe quel Etat de l’Union. Pendant combien de temps encore les cotisants de l’assurance vieillesse française vont-ils se laisser tondre, alors que toute la laine qu’ils abandonnent ne leur donne même plus l’espoir de toucher une retraite le moment venu ?

Eh oui, Monsieur le Président, vous avez raison, « le système n’est pas tenable financièrement ». Alors vous auriez dû annoncer qu’on allait en changer, en prenant toutes les précautions pour que les plus faibles ne souffrent pas de cette inévitable révolution. Au lieu de cela, vous avez essayé de faire croire que vos mesurettes pouvaient sauver le système. Nous allons donc continuer à alimenter le tonneau des Danaïdes et la France va sombrer économiquement et financièrement. Ni vous, Monsieur le Président, ni le régime n’y résisterez. Voilà ce qu’il en coûte, où que ce soit, de parler de rupture sans la faire.

Claude Reichman
Porte-parole de la Révolution bleue

rugby-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
22 août 2007 3 22 /08 /août /2007 10:54

article-SGE-LIT01-160807130845-photo00-photo-default-512x357.jpg

Je vous recommande la lecture d'un article de Vincent Bénard, spécialiste de l'immobilier à l'Institut Hayek : 

cliquez ici

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
12 août 2007 7 12 /08 /août /2007 08:50

manif-copie-1.jpg

La manifestation prévue le 11 Septembre prochain devant le Parlement européen pour protester contre l’islamisation de l’Europe vient d’être interdite par le bourgmestre de Bruxelles. Le motif invoqué est le suivant « Le danger pour l'ordre public est trop élevé. L'importante communauté allochtone (d'origine étrangère) qui vit dans le quartier pourrait réagir à cette action».

Ce motif souligne la gravité de la situation que la manifestation entendait dénoncer. D’une part, le maire confirme la réalité de l’occupation islamiste en Europe puisque la population allochtone est tellement importante qu’elle s’avère capable d’empêcher une manifestation. D’autre part, il désigne ceux qui troubleraient l’ordre public. Il s’agit de la communauté étrangère et non des manifestants. Enfin, il admet son incapacité à défendre nos libertés élémentaires dans ce contexte.

En fait, le maire ne doit même pas réaliser l’énormité de son aveu. C’est à la fois un imbécile et un socialiste ce qui est tout à fait compatible. Il pense au renouvellement de son mandat électoral en établissant des liens avec les « musulmans modérés » qui représentent un potentiel d’électeurs réactifs! Dans le même temps, on assiste partout en Europe et dans le monde à des manifestations d’islamistes qui réclament l’égorgement des apostats, des juifs et des croisés. A l’évidence, ces islamistes ne tiennent pas des discours haineux et ne troublent pas l’ordre public!

Je ne souhaite pas répéter tout ce qui a été annoncé depuis des années (1). En vérité, nous sommes cernés par des crétins. Je ne vise pas seulement les politiciens ou les médias. Je désigne aussi nos propres populations abruties et anesthésiées (2). Je n’attends plus grand-chose de nos mouvements de résistance, étouffés les uns après les autres, faute de support populaire. En revanche, j’attends beaucoup de la grande tourmente mondiale que je vois grossir à l’horizon.

Gérard Pince

(1) Consultez : www.freeworldacademy.com/free.htm
(2) Je consacrerai une prochaine chronique aux causes de cet abrutissement.

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 21:26

Au lendemain du second tour des législatives, j'étais légèrement en désaccord avec Gérard Pince qui écrivait que l'état de grâce de Sarkozy était terminé.

L'étude réalisée par Ifop pour le journal du dimanche du 22 juillet 2007 semble me donner raison en plaçant la cote de popularité de Sarkozy à 66% de satisfaits (1 point de plus qu'en juin).

Mais au-delà de ce chiffre brut, je vous invite à regarder
cette étude dans le détail :

Sarkozy gagne 12 points chez les sympathisants du Parti Socialiste, gagne 8 points chez les sympathisants du Parti Communiste et perd 35 points chez les sympathisants du Front National !!!

C'est-à-dire que la popularité de Sarkozy change de camp et celui-ci devient de plus en plus le chouchou de la gauche. Plus que la gauche, c'est la droite qu'il convient de reconstruire.

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 19:52
Question du jour : 


Quand Patrick Devedjian lâche un mot d'insulte à l'encontre d'Anne-Marie Comparini, femme politique âgée de 60 ans, mesurant moins d'1,60 m et étant de signe astrologique cancer, qui est visé ?

1) Toutes les femmes
2) Toutes les femmes prénommées Anne-Marie
3) Toutes les femmes politiques
4) Toutes les personnes de plus de 50 ans
5) Toutes les personnes mesurant moins d'1,60 m
6) Toutes les personnes de signe astrologique cancer
7) Seulement Anne-Marie Comparini

N.B : Lisez dans "Le fait du jour" pourquoi ce mot d'insulte...

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article

Articles Récents

Liens