Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 22:30


Nous ne supportons plus les émeutes, l'insécurité, le chômage et la dette ;

Nous ne supportons les prémices de la faillite et de la guerre civile ;

Nous ne supportons plus les meurtres du jeune Ilan et du gendarme Clin ;

Nous ne supportons les repentances perpétuelles et les désinformations qui génèrent la haine des juifs et des chrétiens, le racisme anti-blanc et anti-français ;

Nous ne supportons plus les totalitarismes islamiste et étatique ;

Nous ne supportons plus d'accueillir toute la misère et toute la barbarie du monde ;

Nous ne supportons plus la colère et la haine des Barbares, qui brûlent nos ambassades et nos drapeaux, revendiquent nos terres et nos consciences.

Nous ne supportons plus les mensonges de la classe politico-médiatique ;

Nous ne supportons plus les lâches, les incompétents et les corrompus qui peuplent nos ministères, nos assemblées et nos tribunaux ;

Face à l'impuissance des politiciens du système, nous n'avons plus d'autre choix que la Révolution bleue pour que vivent la France et les Français.

Le 11 mars 2006, devant le Palais de justice de Paris, tous ensemble, nous viendrons manifester notre colère et notre foi dans la liberté et dans notre pays !

Vive la Révolution bleue ! Vive la France

Jean-Christophe Mounicq

Repost 0
8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 22:25

" Les émeutes de novembre ? Evidemment qu'elles se reproduiront. Depuis mi-janvier, j'observe dans ma ville exactement les mêmes signes de tension qu'au mois d'octobre. La poudrière est là plus que jamais... " Ces propos de Jean-Christophe Lagarde, maire UDF de Drancy (93), débutent l'article qui figurait en Une du Journal du Dimanche du 5 mars 2006. Ils traduisent " l'inquiétude qui règne chez les maires franciliens ". Tous attendent " l'étincelle " qui remettra le feu aux poudres. " Il n'y aucune raison pour que les quartiers n'explosent pas de nouveau à la moindre occasion ", confie le directeur général de l'Association des maires d'Ile-de-France (Amif).

Claude Pernès, maire UDF de Rosny-sous-Bois et président de l'Amif se désole : " Tous les maires des communes touchées par les émeutes ont mis en place l'ensemble des mesures de la politique de la ville, que les gouvernements de droite, comme de gauche, nous proposent depuis trente ans (...) Tout a été essayé, des budgets phénoménaux ont été engloutis, sans résultat. " Ces propos qui mêlent le vrai : "des budgets phénoménaux ont été engloutis, sans résultat " et le faux : " tout a été essayé" illustrent à nouveau, s'il en était encore besoin, l'impérieuse nécessité de la Révolution bleue.

 

Cet édile de la république reconnaît que, depuis trente ans, droite et gauche font la même politique. Il évoque ici la " politique de la ville ", qui touche en réalité tous les sujets, de l'éducation à la délinquance, de l'économique au social. Là réside le drame français : depuis 1974, date de la prise de pouvoir des technocrates avec le couple Giscard-Chirac, rien ne distingue plus une politique de droite d'une politique de gauche. Quel qu'en soit le domaine. Parce que la vie politique a été verrouillée par les technocrates, ceux qui veulent se débarrasser des " politiciens incapables ", pour dire " non à la chienlit " et " non au trop plein d'impôts " n'ont d'autre choix que la manifestation de rue.

 

Depuis 1974, la recette commune des communistes, socialistes, centristes, et autres gaullistes tendance radical-socialiste repose sur une irresponsabilité généralisée, mélange de laxisme sociétal et de redistribution fiscale. Le système excuse. Il excuse les " jeunes " qui ne travaillent pas en classe et ceux qui commettent des délits. Il excuse les syndicalistes qui détournent des bateaux et les émeutiers qui brûlent des gymnases. Le système redistribue. Il prend à Pierre qui travaille dur dans le privé et à Paul qui prend des risques pour investir. Il donne à Jacques qui, depuis son entrée dans le cocon administratif, pond des rapports et à Youssouf qui débarque d'Afrique sans le rond.

 

Qui s'étonne qu'à force de laxisme, l'école n'éduque plus et la justice ne rétablisse plus l'ordre ? Qui s'étonne qu'à force de matraquage fiscal et d'assistanat, l'économie s'englue ? Les éditorialistes stipendiés répètent que nos politiques " sont cultivés ". En fait de culture, nos énarques pratiquent celle de l'excuse et celle de l'impôt. Et leurs électeurs récoltent les justes fruits de leurs mauvais choix : délinquants et chômeurs se ramassent à la pelle.

 

Le Président de l'Amif reprend sur l'insécurité la formule de François Mitterrand sur le chômage : "Tout a été essayé. " Il montre l'homogénéité idéologique de la classe politique actuelle de l'UDFMPS. Et son échec. Oui, toutes les solutions de gauche ont été essayées par toutes les familles de la gauche ! Non, aucune solution de droite n'a été appliquée par un gouvernement de droite !

 

Aucune solution libérale conservatrice n'a été essayée en France. Aucun ministre de l'Intérieur, de Chevénement à Sarkozy, n'a appliqué la " tolérance zéro " pour combattre la délinquance. Aucun n'a renforcé suffisamment notre politique carcérale. Aucun ministre des Finances, de Fabius à Breton n'a diminué les impôts pour relancer l'économie. Aucun n'a réduit les dépenses publiques et sociales inutiles. Tous se sont contentés de faire semblant.

 

Le député-maire UMP du Raincy, Eric Raoult constate : " La pauvreté, la violence quotidienne, l'impunité et la loi du silence existent toujours (...), on pourra faire toute la politique de la ville qu'on veut, ça ne servira à rien. " L'ancien ministre de la Ville constate sa propre incapacité. Comme s'il prenait acte de la nullité des politiciens du système auquel il appartient. En Seine-Saint-Denis, la délinquance a augmenté de 20 % au mois de janvier, et à nouveau de 20 % en février. La plupart des maires de France attendent de nouvelles émeutes.

 

Les résultats de la politique du tandem Villepin - Sarkozy sont là : la déroute française s'accentue. Aucune embellie sur le plan économique : nos déficits publics et commerciaux se creusent, notre croissance et nos créations d'emplois ne redémarrent pas. Sur le front du chômage, l'horizon s'obscurcit. Seules les carrières d'émeutiers offrent un avenir. Qui s'en étonnera ? Nos politiques ont repris à leur compte la rhétorique victimiste des jeunes d'origine immigrée en privilégiant, au détriment de tout le reste, la lutte contre la discrimination. Ils ont récompensé les émeutiers en promettant cinquante mille emplois publics et de nouveaux logements sociaux qui leurs seront réservés. Ils ne les ont même pas sanctionnés, puisqu'une centaine de " jeunes " seulement sur des dizaines de milliers d'émeutiers ont été condamnés à des peines de prison ferme.

 

C'est parce que nous n'acceptons pas la destruction de notre pays, non plus que les émeutes des banlieues, le déclin économique, le laxisme des politiques et de la justice, que la Révolution bleue s'impose.

Vive la Révolution bleue ! Vive la France

Jean-Christophe Mounicq
Repost 0
8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 13:55

 

1)      Enfin une occasion de manifester notre colère, la colère de tous ceux qui attendent depuis longtemps un grand mouvement de reconquête de notre patrie et qui veulent le soutenir.

2)      Le système est tellement verrouillé qu’on ne peut pas espérer changer la donne politique simplement par notre bulletin de vote les jours d’élections.

3)      Montrer à tous que la rue n’appartient pas qu’aux gauchistes, aux islamistes, ou aux « gauchislamistes ».

4)   Prendre conscience de notre force en se rendant compte que, de plus en plus, nous sommes loin d’être les seuls à penser de façon « politiquement incorrecte ». C’est si agréable de rencontrer des compatriotes qui partagent nos idées…

5)   Montrer à nos adversaires que nous sommes déterminés et de plus en plus nombreux.

6)      La manifestation est pacifique et jamais aucun incident n’a été à déplorer.

7)  C’est un samedi donc aucune excuse pour ceux qui travaillaient lors des rassemblements précédents et qui sont enfin libres pour être présents ce jour.

8)   Des rassemblements peuvent se former dans toutes les communes de France devant la mairie (ou la mairie principale) donc aucune excuse pour les provinciaux. Mais le plus judicieux est peut-être parfois de faire quelques kilomètres pour se trouver dans une ville plus importante.

9)  C’est un vrai mouvement populaire et chacun peut participer et prendre des initiatives.

10)  Nous nous battons simplement pour des idées et pour notre pays et non pour un homme ou pour un parti politique en particulier (mais libre à chacun évidemment de penser que tel ou tel représente le mieux les idées développées par la Révolution bleue)

11)  Les interventions des orateurs à Paris sont toujours de grande qualité et une sonorisation adéquate est prévue.

Alors soyons très nombreux ce samedi 11 mars de 16 heures à 17 heures, rue de Lutèce à Paris ou devant les mairies partout en France !

 

Vive la Révolution bleue, vive la France !

Repost 0
18 février 2006 6 18 /02 /février /2006 18:36

Que notre président et son premier ministre parlent avec prudence aux musulmans avec, pour chacun, une dose de respect, de compréhension, c'est de bonne politique. Langage diplomatique du bon sens quand on est aux commandes.
Par contre, dans leurs esprits, le syndrome de la capitulation de Munich face aux dictatures de tout poil est bien là ! Tradition bien française d'une classe politique :
Fonctionnariser, professionnaliser, titulariser à vie !

Munich face aux syndicats très minoritaires qui bloquent toutes les modestes tentatives de réforme.
Munich face aux manifestations de rue qui dictent leurs lois aux élus de la nation.
Munich face aux corporatismes, justice, éducation nationale, SNCF, EDF, etc... qui par leurs privilèges, leurs coûts, ruinent la France.
Munich face aux lobbies agricoles, routiers, chasseurs, accros aux subventions perpétuelles, aux dérogations particulières.
Munich face aux extrémistes politiques, nationalistes, religieux, très souvent entretenus par des subventions d'état.
Munich face aux "écolos délinquants" aux casseurs de tout poil qui bénéficient d'une impunité que ne connaissent pas les automobilistes.
Munich face au modèle anglo-saxon libéral-libertaire qui, malgré ses succès, est diabolisé, avec pour résultat le maintient des avantages et des privilèges acquis par les uns au détriment des autres, pour notre ruine commune.
Munich face à nos devoirs pour les générations futures qui vont hériter de nos dettes, d'une économie en ruine, dans une France déclinante !
Munich face aux réformes obligatoires pour pérenniser de manière raisonnable notre protection sociale, toujours reportées à plus tard !

Capitulation par manque de courage à droite, par idéologie à gauche. la France prend un retard considérable.
Le réveil va être très douloureux pour le prochain Président d'une France au bord de la faillite. Des citoyens dans un état psycho-névrotique, démoralisés par une société en décadence.

Gérard GELE

Repost 0
17 février 2006 5 17 /02 /février /2006 18:53

Nous sommes en guerre !

Les Américains l’ont tout de suite compris le 11 septembre 2001 et les Européens commencent enfin à s’en rendre compte.

Il reste à définir les 2 camps qui s’affrontent et c’est là que les choses se compliquent car les 2 camps ne sont pas perçus par tout le monde de la même façon.

Même si cela a son importance mais ce n’est pas l’objet de cet article, passons sur les "racistes" qui pensent que c’est strictement une guerre entre les blancs et les arabes, et passons sur les gauchistes qui y voient une nouvelle lutte des pauvres contre les riches occidentaux.

Pour ceux qui ont déclaré la guerre à l’Occident, ils la vivent comme une guerre des musulmans contre les mécréants. Et s’ils sont fanatiques, ils n’en font pas moins preuve d’une grande intelligence stratégique pour imposer leur vision de la guerre. L’énorme manipulation orchestrée par les Frères musulmans sur les caricatures de Mahomet (http://www.fahayek.org/index.php?option=com_content&task=view&id=620&Itemid=46) en est l’illustration parfaite.

Nous ne devons pas entrer dans leur jeu.

La ligne de front doit s’établir entre l’islamisme et le camp de la liberté qui peut transcender les ethnies, les pays et les religions (dont même l’islam qui se résume pour bon nombre de musulmans comme une foi vécue sans haine).

Et si au niveau individuel et associatif, nous pouvons combattre l’islam en tant que religion et promouvoir par exemple le christianisme, la mission du pouvoir politique est de lutter contre l’islam militant (les mots ont leur importance) tant au niveau international qu’au niveau national en affirmant haut et fort nos valeurs occidentales (et provenant, il est vrai, de notre héritage judéo-chrétien) de liberté, d’intégration au mérite, de refus du communautarisme…

 

C’est pour affirmer tout cela, au nom de la Révolution bleue, que nous serons présents ce vendredi 24 février à la manifestation devant l’ambassade du Danemark.

 

Pour que triomphe la liberté, vive la Révolution bleue !

Repost 0
16 février 2006 4 16 /02 /février /2006 07:15

C'est une agression sans précédent en France de la part d'une station de radio "grand public ". Le lundi 13 février 2006, à 8 h 45, l'éditorialiste de RTL, Alain Duhamel, a consacré sa chronique quotidienne au problème de l'islam dans notre pays. Dévidant l'habituelle litanie de la pensée unique, Duhamel a prétendu que " la communauté musulmane française et ceux qui la représentent, sur un plan religieux" se sont " comportés de façon solidaire " avec les Français " à chaque fois que la France traverse une épreuve qu'elle soit de nature politique, militaire, culturelle ", comme cela " avait été le cas pour chacune des deux guerres du Golfe ", ou "encore, à la fin de l'année dernière, au moment des banlieues ". Duhamel n'a certainement pas entendu les cris de joie poussés par nombre de musulmans français lors des attentats du 11 septembre 2001, ni les appels de mort lancés en permanence contre les Français par les rappeurs qu'idolâtre la jeunesse musulmane. Solidarité, vous avez dit solidarité ?

Et l'éditorialiste d'en déduire que " cela crée, pour le gouvernement, plutôt plus que moins d'obligations. Cela signifie que la lutte contre les discriminations doit être encore accentuée, et Dieu sait qu'elle peut l'être, notamment en matière d'embauche ou d'habitat, et même de formation et d'éducation, et cela signifie aussi de l'importance qu'il faut donner à des lieux de culte qui soient décents pour les musulmans et à la formation d'imams qui soient de langue française, qui connaissent note culture, notre civilisation dans l'intérêt et de la communauté musulmane et des autres. " L'ennui pour cette thèse est qu'elle est massivement rejetée par les Français, qui, dans une enquête CSA pour Le Parisien, publiée par le quotidien le 30 janvier dernier, sont 82 % à dire qu'ils ne croient pas à ce type de solutions !

On appréciera alors à sa juste valeur la conclusion de Duhamel qui, se demandant à lui-même ce qu'il faut penser du " thème de l'islamisation de la France, qu'on entend chez Villiers ou d'autres ", répond : " Ecoutez, quand on regarde ce que sont les mœurs, la publicité, le cinéma, le théâtre, les lectures, la mode, le sexe en France, franchement l'histoire de l'islamisation, il faut vraiment avoir envie de le trouver. En réalité, c'est de la récupération politicienne de fantasmes et de peurs. " En somme, selon la logique de M. Duhamel, la meilleure preuve de l'absence d'influence islamique en France, c'est que MM Ardisson, Fogiel et Ruquier peuvent continuer à faire leurs émissions pourrisseuses !

Il y a en France entre six et huit millions de musulmans, c'est-à-dire au moins 10 % de la population métropolitaine, et leur présence s'est traduite, à l'automne dernier, par la plus grave crise de violence urbaine qu'ait connue notre pays depuis la Commune de Paris. La politique d'intégration est un échec total, tout comme la politique de la ville. La politique de lutte contre les discriminations échouera de la même manière. Tout simplement parce que les gouvernants français de tous bords se refusent à dire sans détour aux musulmans qu'on ne peut pas vivre en France en considérant les Français comme des ennemis et en refusant d'admettre que ce n'est pas à la population du pays à se plier aux injonctions des nouveaux arrivants et à leurs voies de fait, mais que c'est au contraire à ces derniers de respecter leur terre d'accueil et ses habitants.

Alors quand RTL, par la voix de M. Duhamel, qualifie de fantasmes les angoisses des Français et de récupération politicienne l'action de ceux qui expriment leurs sentiments, c'est tout un peuple que cette station de radio insulte. Les Français sauront répondre de la façon la plus appropriée à cette insupportable agression.

Claude Reichman
Porte-parole de la Révolution bleue

Repost 0
15 février 2006 3 15 /02 /février /2006 13:55

Beaucoup de mes lecteurs me signalent qu'ils ne comprennent pas pourquoi ne figurent pas, parmi les liens du blog, les sites officiels des partis politiques ou des personnalités politiques qui se rapprochent de nos idées. Je réponds simplement que la Révolution bleue est, certes un mouvement politique, mais non politicien et se construit en dehors des partis.

Néanmoins, je suis conscient que les idées développées par la Révolution bleue en général et sur le blog en particulier, sont plutôt classées politiquement à droite et qu'à part quelques personnalités ou mouvements plus ou moins dissidents de l'UMP (voire de l'UDF ou du PS), les grands partis aujourd'hui a priori les plus à même de défendre nos objectifs et d'apporter un renouveau salutaire à notre pays sont le Front National de Jean-Marie Le Pen, le Mouvement National Républicain de Bruno Mégret et le Mouvement Pour la France de Philippe de Villiers dont les leaders sont d'ailleurs tous candidats à la prochaine élection présidentielle.

J'invite donc celles et ceux qui le souhaitent à visiter dès maintenant les sites officiels de ces 3 partis afin de se forger une opinion et les commentaires seront l'occasion d'exprimer vos sentiments :

http://www.frontnational.com

http://www.m-n-r.net

http://www.pourlafrance.fr

Repost 0
12 février 2006 7 12 /02 /février /2006 22:09

Monsieur le Député,

Le dimanche 5 février, à Trébizonde (Turquie), Andrea Santaro, prêtre italien, a été abattu d’une balle dans le dos, à Trébizonde, à l’issue d’une messe qu’il venait de célébrer. L’auteur des faits est un jeune homme, âgé de 16 ans, qui a, lors de son crime, crié les mots « Allah O Akbar » (Allah est le plus grand).

Les autorités turques n’ont pas réagi à cet incident,  alors qu’elles ont vigoureusement condamné la publication, dans la presse européenne, de caricatures non conformes à la loi coranique.

Face à ces faits, permettez-moi de vous demander :

 si vous approuvez l’assassinat du père Santaro

-         si vous le désapprouvez, mais en conservant en public un silence prudent

-         si vous êtes prêt à le condamner, ainsi que l’attitude des autorités turques et en particulier du Premier Ministre Erdogan, qui, tout en semblant trouver normal le meurtre d’un prêtre chrétien sur leur territoire, prétendent imposer à notre presse les interdits de la loi coranique, prohibant de représenter l’image de son prophète

-         si ces événements seraient susceptibles d’influencer votre attitude quant à l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne et comment.

Repost 0
11 février 2006 6 11 /02 /février /2006 14:13

La question m’est souvent posée. La Révolution bleue n’étant pas un mouvement très structuré mais plutôt un état d’esprit je dirais, il appartient à chacun de prendre des initiatives, à côté du fait bien évidemment de venir aux rassemblements, les prochains se tenant le 11 mars dans toutes les communes de France.

En dehors, les initiatives peuvent être multiples :

-         tenter de passer à l’antenne à la radio comme l’auditeur de RMC l’autre jour, poster des messages dans les forums de discussion (saluons au passage France 2 qui a fermé le fil consacré à la Révolution bleue sur son forum)...

-         écrire à son député par mail sur de multiples sujets : même s’il n’en tient pas compte, il sentira la colère du peuple qui monte !

-         une autre initiative intéressante signalée par Clay Rambar : remplacer les ID Tag des fichiers musicaux sur les réseaux peer-to-peer par des images exprimant explicitement certaines de nos idées en y mentionnant l’adresse du blog et/ou du site de Claude Reichman et/ou d'autres.

-         etc…

A vous de jouer !!!

Vive la Révolution bleue et vive la France et les Français en marche !

Repost 0
10 février 2006 5 10 /02 /février /2006 08:41

La question m’est encore souvent posée et la réponse est simple : la Révolution bleue veut libérer la parole de tant de Français qui désirent exprimer pacifiquement leur profond rejet de la classe politique dirigeante de plus en plus déconnectée des réalités et des aspirations d’un peuple désireux de vivre libre et en paix et qui se trouve aujourd’hui excédé devant tant d’agressions de la part des hommes de l’Etat.

D’après moi, je schématiserais ces agressions selon 4 axes qui peuvent évidemment se recouper sur de multiples aspects :

1) Agressions contre notre nation et notre identité : immigration-invasion, repentance permanente, louange du multiculturalisme…

2) Agressions économiques : impôts, charges, Etat-Providence, rigidité du code du travail, privilèges de la fonction publique…

3) Agressions liberticides dans la vie quotidienne : lois sur les discriminations, lois sur l’homophobie, liberté d’expression réduite…

4) Agressions contre les valeurs essentielles : justice dépravée où les coupables sont traités comme des victimes, il nous faut retrouver les notions de responsabilité individuelle, de mérite, de respect de la vie, de respect de la propriété privée, de vraie démocratie…

 

La Révolution bleue entend donc libérer la parole du peuple sur ces thématiques. Elle se fait en dehors des partis politiques à qui il appartient ensuite de proposer un programme dont nous souhaitons bien évidemment qu’il s’inspire des volontés portées par la Révolution bleue pour de profonds changements, évitant ainsi à notre pays de sombrer.

Vive la Révolution bleue, vive la France !

Repost 0

Articles Récents

Liens