Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

10 février 2006 5 10 /02 /février /2006 08:41

La question m’est encore souvent posée et la réponse est simple : la Révolution bleue veut libérer la parole de tant de Français qui désirent exprimer pacifiquement leur profond rejet de la classe politique dirigeante de plus en plus déconnectée des réalités et des aspirations d’un peuple désireux de vivre libre et en paix et qui se trouve aujourd’hui excédé devant tant d’agressions de la part des hommes de l’Etat.

D’après moi, je schématiserais ces agressions selon 4 axes qui peuvent évidemment se recouper sur de multiples aspects :

1) Agressions contre notre nation et notre identité : immigration-invasion, repentance permanente, louange du multiculturalisme…

2) Agressions économiques : impôts, charges, Etat-Providence, rigidité du code du travail, privilèges de la fonction publique…

3) Agressions liberticides dans la vie quotidienne : lois sur les discriminations, lois sur l’homophobie, liberté d’expression réduite…

4) Agressions contre les valeurs essentielles : justice dépravée où les coupables sont traités comme des victimes, il nous faut retrouver les notions de responsabilité individuelle, de mérite, de respect de la vie, de respect de la propriété privée, de vraie démocratie…

 

La Révolution bleue entend donc libérer la parole du peuple sur ces thématiques. Elle se fait en dehors des partis politiques à qui il appartient ensuite de proposer un programme dont nous souhaitons bien évidemment qu’il s’inspire des volontés portées par la Révolution bleue pour de profonds changements, évitant ainsi à notre pays de sombrer.

Vive la Révolution bleue, vive la France !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

John 12/02/2006 23:15

Vous êtes complètement enjuivés, c'est une abomination!

Laurent 11/02/2006 11:51

OCRE milite pour un transfert des compétences des conseils généraux vers la Région dans le cadre d'une République unitaire et un Etat-Nation. Ce transfert sera débattu à l'occasion d'un débat national dans chaque région et sanctionné par un référendum. Nous croyons que ce transfert entraînera trois dynamiques :


* LA CLARTE, le citoyen ne sait plus aujourd'hui qui a compétence de quoi car des décisions, le plus souvent unilatérale, de la part de l'Etat modifient régulièrement les attributions de telle ou telle collectivité et leur ressources. Ce transfert entraînera la clarté des compétences grâce à une transparence des décisions, la clarté des ressources grâce à une meilleure visibilité de l'utilisation de l'impôt et la clarté des politiques menées grâce à un comité d'évaluation régionale. Ce comité sera composé par moitié de membres de la cour régionale des comptes et par moitié de citoyens tirés au sort sur les listes électorales pour une durée de deux ans. La CLARTE permettra l'optimisation des politiques menées dans l'intérêt de tous et de chacun.


* LA FORCE, le contexte économique, politique et social est tourné vers plus de déréglementations et plus de concurrence. Opposé ou pas à cette direction c'est un fait. Dès lors deux attitudes sont possibles : soit s'arc bouter sur des positions figées et défendre des positions partisanes, soit se mobiliser pour apporter des réponses concrètes qui contrebalanceront les effets néfastes du libéralisme. C'est la protection citoyenne et qui mieux que cette nouvelle Région, en coordination avec l'Etat pour assurer cette solidarité dont nous avons tant besoin. Nous devrons mettre en place un véritable "Code Social" qui ferait office de cordon sanitaire pour limiter les dégats du libéralisme.



* LA COHERENCE, refonder la décentralisation, c'est aussi et surtout, lutter contre les inégalités qui pourraient voir le jour d'un territoire à l'autre. Pour éviter cela, nous avons besoin de collectivités autonomes institutionnellement grâce à des compétences claires, autonomes politiquement grâce à des assemblées élues au suffrage universel et dégageant des majorités claires tout en refletant les différentes sensibilités , autonomes fiscalement grâce à des ressources propres et connues de chacun. Ces collectivités autonomes doivent évoluer dans le cadre d'un Etat juste, cohérent et mutuel, recentré sur ses missions régaliennes ( acquisition, diffusion et approfondissement du savoir, accès pour tous à la santé et la solidarité, veiller à l'indépendance de la justice et du respect des libertés de chacun et de tous) et vigilant à maintenir, grâce à la péréquation, la cohésion territoriale. La cohérence permettra une décentralisation claire, adaptée aux réalités de proximité, de géographie et d'unité voulues par nos concitoyens.

Vous pouvez consulter notre blog : www.ocre-nouvelleregion.com

GRIF 10/02/2006 18:13

Heu...pour libérer la parole des français et qu'ils puissent dirent ce qu'ils ont sur le coeur, ils n'ont qu'à rejoindre le FN, le SEUL parti qui défend la France et les français!
Salutations identitaires,
Le G.R.I.F

Articles Récents

Liens