Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

22 mai 2006 1 22 /05 /mai /2006 12:37


En dépit d’un temps épouvantable, la manifestation de Paris, le 20 mai 2006, a connu un franc succès. Pendant toute la matinée de ce samedi, des tornades de vent et de pluie se sont déchaînées sur la région parisienne, rendant problématique la tenue de la manifestation, mais au début de l’après-midi, le temps s’est progressivement rétabli et un franc soleil a fini par briller au moment où les révolutionnaires bleus ont commencé à se réunir devant le Panthéon. Et c’est finalement plus d’un millier de personnes qui ont répondu à l’appel de la cinquième manifestation parisienne de la Révolution bleue, performance remarquable compte tenu des circonstances. Les participants ont été unanimes à saluer la qualité des discours. Les orateurs de la Révolution bleue ont été exceptionnels de qualité et de flamme. Successivement Olivier Pichon, Gérard Pince, Jean-Christophe Mounicq et Georges Clément ont dénoncé la mise en esclavage des Français par un Etat injuste et tyrannique. « Schoelcher, reviens, ils sont devenus fous », disait une des pancartes brandies devant le Panthéon, où repose précisément l’auteur du décret qui a aboli l’esclavage dans nos colonies. « A bas l’esclavage », disait une autre. Les participants à la manifestation ont chaleureusement applaudi tous les discours, qui appelaient au renversement du régime politique spoliateur et malhonnête que subit la France. A la fin de la manifestation, Claude Reichman a brandi le caleçon symbolique de l’esclave en prononçant ces mots : « Tel l’étendard de Jeanne d’Arc, ce caleçon est à la peine. Demain, il sera à l’honneur, quand la Révolution bleue aura triomphé ! »

La prochaine manifestation nationale de la Révolution bleue aura lieu le samedi 17 juin 2006 à 16 heures. Que chacun se prépare !



Augmentation de 100 % des participants à Lille où nous sommes passés de 2 à 4.  Et pour tous les quatre, le même plaisir de se rencontrer. Participants de générations différentes, auditeurs de radio courtoisie ou de Rockik, internautes pour la plupart, soutenant des candidats différents mais nous retrouvant sur des points communs, nous avons discuté à bâtons rompus de liberalisme, d'immigration, de politique culturelle, de l'islam, de racisme anti-blanc, d'internet, d'éducation, de méthode globale ou de positions pro-vies, une discussion d'autant plus riche que nous venons d'horizons manifestement différents.
 
Plus que tout autre point consensuel, l'envie de se retrouver à nouveau.  Quel plaisir de rencontrer des gens qu'on ne connait pas, et de découvrir qu'on pense la même chose ou qu'en dépit de divergences, on se rejoint sur d'importantes idées.  La rencontre s'est poursuivie au dela de 17 heures, jusqu'à 19 h - 19 h 30 et nous avons joué les prolongations autour qui d'un thé, qui d'un café, qui d'une Leffe.
 
Bien amicalement
 
Bruno


Bonjour,

Le vent d'Autan soufflait avec une telle vigueur ce samedi 20 Mai 2006 à Castres (81) qu'il semblait donner vie à cette belle journée dédiée à l'abolition de l'esclavage en France.

Nous avons fait confectionner pour la circonstance un caleçon géant de manière à ce qu'il soit vu d'assez loin car les travaux actuellement en cours autour de la Mairie cernée par des barrières de protection empêchaient les gens de s'approcher de l'entrée de l'Hotel de ville.

Malgré une semaine d'information et de discussions sur cet événement, peu ont fait l'effort de bousculer leurs petites habitudes pour se joindre à nous dont l'effectif était tout de même en augmentation de 300% par rapport à la précédente manifestation.

Monsieur Pascal Bugis, Maire de Castres avait été convié à présider cet évènement mais hélas, un mariage Saint Cyrien l'a accaparé.

Monsieur Philippe Folliot, Député du Tarn avait également été invité lors de ma visite à sa permanence. Je n'eus que le plaisir  de transmettre l'information à sa secrétaire car notre Député était en déplacement au Pérou dans le cadre d'une commission de travail.

Il va de soi que même si le nombre de participants n'a pas été important, les échanges pendant les discussions qui eurent lieu les jours précédents ont permis à un nombre assez conséquent de commerçants et de professions libérales d'être en possession du tract avisant cette manifestation.

Paris ne s'est pas fait en un jour et d'ailleurs c'est mieux ainsi car plus solides sont les fondations.

Amitiés sincères à tous les Révolutionnaires bleus de France !

Jean Bernard de San Nicolas

Samedi 20 mai 2006 à partir de 16 heures, nous fûmes 5 personnes à nous retrouver devant la mairie d’Ozoir-la-Ferrière : 2 habitués de Pontcarré et Ozoir, un couple de Gretz (allant jusqu’ici aux manifestations parisiennes) et une habitante de Roissy-en-Brie, ces 3 derniers ayant été informés par Radio Courtoisie.

Nous avions réalisé un panneau qui permit d’attirer l’attention des passants, dont 2 jeunes qui vinrent s’informer auprès de nous sur la Révolution Bleue.

Nous avions fait de la publicité, trop tardive, par courriel, et par affiche auprès du bar-tabac tout proche. Celui-ci était en effet très en accord avec nos idées et engagé dans une campagne de pétitions contre le projet de loi gouvernemental visant à interdire au propriétaire d’un bar-tabac de décider librement de laisser fumer ou non dans son établissement.

Vers 17 heures, nous nous quittâmes en nous promettant de persévérer. Une campagne de publicité plus précoce et plus originale devrait nous permettre de regrouper plus de manifestants.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

david martin 26/05/2006 18:22

Je profite de cet espace pour vous indiquer que le site Racismeantiblanc est en tout point exemplaire. Sérieux, bourré d'infos... A rajouter d'urgence à vos signets ou favoris.

Articles Récents

Liens