Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

4 août 2006 5 04 /08 /août /2006 18:16

C'est le titre de l'article de Valeurs Actuelles consacré à la Révolution bleue dans son numéro du 4 août 2006.

Après les petites notes du 3 février et du 9 juin, c'est la 3ème fois que Valeurs Actuelles fait mention de notre mouvement, avec un grand article reproduit ici :

À l’appel de Claude Reichman, six manifestations ont déjà eu lieu à Paris. Objectif : “rendre leur argent aux Français”.

C’est la révolution orange ukrainienne qui a donné l’idée à Claude Reichman de manifester dans la rue, à Paris, avec des écharpes bleues – « couleur de la France ». Certes, il y a encore loin entre la marée humaine ayant porté au pouvoir Viktor Iouchtchenko il y a un an et demi et les quelque deux mille personnes que réunit régulièrement cet ancien chirurgien-dentiste, dont Raymond Barre préfaça l’un des ouvrages. La mobilisation n’en est pas moins réelle – au point d’avoir fait l’objet d’une note récente des Renseignements généraux estimant à dix mille le nombre de personnes ayant manifesté au moins une fois à l’appel de Reichman depuis décembre 2005.
« Pour notre premier rassemblement, place Saint-Germain-des-Prés, ma femme m’avait dit : “Si nous sommes une dizaine, ce sera déjà bien”, raconte-t-il. Je n’étais pas loin de penser comme elle. Mais malgré le froid, nous étions près d’un millier. Le message est clair : écrasés d’impôts, les Français ne font plus confiance à cette classe politique qui vit à leur crochet. Comment croire que ceux qui vous ont appauvris depuis trente ans, droite et gauche confondues, vous enrichiront demain ? Comme le dit Einstein : “On ne résout pas les problèmes avec ceux qui les ont créés.” »
Les rieurs et les sceptiques continuent-ils de faire la moue ? Résistant de la première heure, Alain Griotteray, ancien député-maire de Charenton (Val-de-Marne), le confiait au micro lors du premier rassemblement : « Cela me rappelle le jour où, pour la première fois, nous avons manifesté contre l’occupant, le 11 novembre 1940 à l’Arc de Triomphe. Là aussi, les gens se disaient “à quoi bon ?” Quatre ans plus tard, la France était libérée. » Et Reichman, après Einstein, de citer Burke en préambule de son livre La révolution bleue est en marche : « La seule condition au triomphe du mal, c’est l’inaction des gens de bien. »
Le modèle idéologique de ces “révolutionnaires” lettrés, mais turbulents, rejetant non le système démocratique, mais son actuelle représentation ? C’est, pour l’essentiel, celui des révolutions libérales et conservatrices engagées fin 1970-début 1980 en Grande-Bretagne et aux États-Unis par Margaret Thatcher et Ronald Reagan. “Révolutions” elles-mêmes inspirées par les penseurs libéraux Friedrich Hayek, Adam Smith, Ludwig von Mises ou Frédéric Bastiat : mieux d’État, c’est d’abord… moins d’État ! Donc moins de taxe, d’impôts, de charges. Un budget en équilibre. « La faillite se produit toujours quand on dépense plus qu’on ne gagne, écrit Reichman dans son livre. C’est tout l’enjeu politique des prochaines années. Le sort de notre pays dépend pour l’essentiel de la façon dont on procédera à la mise en bière du modèle social français et à son remplacement par un autre système. »
Sans tabou, aucun, puisque celui qui avait échoué à rassembler 500 signatures pour se présenter à la présidentielle de 2002, s’est d’abord fait connaître en fondant, il y a douze ans, le MLPS (Mouvement pour la libération de la protection sociale), qui milite pour l’abrogation du monopole de la Sécurité sociale. Une abrogation inscrite, de fait, selon Reichman, dans la législation française depuis que les textes européens, autorisant la libre concurrence entre assurances publiques et privées, y ont été intégralement transposés en 1994. Bien que contesté, tant par les différents ministres de la Santé successifs que par la justice, ce combat reste l’un des principaux chevaux de bataille du chef de file de la “révolution bleue”. « S’il décidait de s’affilier chez un assureur suisse, plutôt qu’à la Sécu, un salarié français de 40 ans touchant le salaire moyen (1 830 euros brut par mois, ponctionnés à la source de 21,5 %) économiserait 3 461 euros par an, et beaucoup plus en cas de hauts revenus », assure-t-il.
Ajouté aux manifestations de rue, et à ses réunions hebdomadaires, chaque vendredi, dans un restaurant du boulevard Montparnasse, une manière concrète et pragmatique de redorer le blason des idées libérales, si négligées dans le débat politique ? « Jusqu’alors, l’approche des libéraux était trop théorique, affirme Reichman. Nous, nous disons : “Rendons leur argent aux Français et ça ira mieux !” ». De quoi, assurément, en mobiliser certains…

La révolution bleue est en marche, de Claude Reichman (entretiens avec Jean-Christophe Mounicq), éditions François-Xavier de Guibert, 170 pages, 19 e. n Sur Internet : www.claudereichman.com;

Arnaud Folch

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bcalou 07/01/2007 15:15

Le rédac'chef de Valeurs Actuelles est tout acquis à la cause

Arthur 24/08/2006 20:27

Je voudrais revenir sur le premier "grand" article sur la Révolution bleue, paru huit mois après son lancement!

Le journaliste de Valeurs Actuelles, Arnauld Folch, se focalise sur l'un de nos trois thèmes : la baisse des impôts et des charges. Il en oublie deux : le rétablissement de l'ordre par la tolérance zéro et le remplacement de la classe politique actuelle des politico-fonctionnaires par des membres de la société civile.

Il passe également sous silence nos prises de position en faveur des valeurs occidentales et notamment anti-islamiques. Il est vrai qu’elles ne sont pas centrales dans le livre (même s’il y a trois pages sur l’incompatibilité de l’islam avec la démocratie, la liberté, la société occidentale) et sont surtout mises en avant dans les émissions radiophoniques, les articles et les cafés politiques.

Il n’empêche : le combat de la Révolution bleue, guidée par les idées de liberté, n’est pas que fiscal. Loin de là.

Cela étant, un bon journaliste ne traite qu’une idée par article. Et Arnauld Folch a parlé de notre mouvement sous l’angle le plus politiquement correct et « acceptable ». Tout en disant que nous rejetons l’actuelle représentation politique.

Il faut lui savoir gré d’avoir rédigé un article sur notre mouvement. Qui plus est dans le titre l’essentiel est dit : guidée par les idées de liberté, nous préparons la révolution ; celle qui se produira inéluctablement après l’effondrement de l’Etat, que cet effondrement se produise en raison d’une faillite financière ou d’émeutes généralisées.

Arhur

LeGaulois 20/08/2006 13:32

Bravo à San nicolas jean bernard, j'ai visité son site, il prouve qu'on peut être mystique et humanitaire sans être de gauche !
On peut aussi être artiste et en même temps du "rassemblement des patriotes", c'est mon cas.

de san nicolas jean bernard 05/08/2006 18:04

Tout Français(e) est concerné par la Révolution bleue initiée par Claude Reichman en 2005.

L'article "récidivant" de Valeurs Actuelles est d'un grand réconfort quant à l'idée défraîchie que la presse serait totalement acquise aux ordres du pouvoir...

Il ne reste plus à ses confrères et consoeurs de parler aussi de la Révolution bleue afin que toujours plus de révolutionaires bleus se ralient à cette merveilleuse cause emplie d'espoir pour l'avenir de nos concitoyens et celui de nos enfants.

En effets, il faut libérer la France comme au temps de l'occupation mais à la différence près que pendant la guerre, l'ennemi était visible et reconnaissable à son uniforme alors que l'ennemi à déloger aujourd'hui ne porte ni nom ni uniforme mais est travesti dans un carcan législatif systémique qu'il est impératif de réformer au plus vite.

En effet, même les acteurs du fonctionnement de ce système pervers commencent à être victimes de ses conséquences dont les premiers signes de prémices de guerre civile se sont manifestés tout dernièrement.

Merci donc à Valeurs Actuelles qui nous prouve une fois de plus que toute la presse n'était pas encore corrompue et espérons que pour celle qui le paraîssait, il ne s'agissait que d'une "bienséance" insouciante considérée comme erreur de jeunesse.

VIVE LA REVOLUTION BLEUE !

Clay Rambar 04/08/2006 20:41

En lisant cet article très encourageant de Valeurs Actuelles il me revient à l’esprit les paroles prophétiques de Gérard Pince ou il dit :
« Il faut donc poursuivre inlassablement nos manifestations publiques. Depuis des mois, nous allons de place en place à l’appel de Claude Reichman. Ce rituel a un sens et une portée que seule la Providence connaît. Nous mobilisons ainsi des forces bien supérieures à toutes les forces matérielles de nos adversaires. » Merci Gérard !

Articles Récents

Liens