Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 19:46

De 14h00 à16h00 place de la Sorbonne : contre-manifestation pour dire « Stop au blocage des Universités ! »

De 18h00 à 21h00 à l’écoute de Radio courtoisie pour le libre journal de Claude Reichman.

(Rediffusion le mercredi 22 mars de 2h00 à 5h00 et de 7h30 à 10h30)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Important à signaler
commenter cet article

commentaires

Campagne 2007 23/03/2006 20:14

Faites pencher la balance pour "Votre président en 2007 ?"

JEUDI 23 MARS 2006 J - 409 AVANT L'ÉLECTION OFFICIELLE

http://www.votez2007.com/archives.asp

Electoralement votre

Séba 23/03/2006 15:57

Alors que je manifestais samedi dernier parmi près de 25 000 personnes contre le CPE qui est à mon sens un retour sur les acquis du Droit du Travail, j'ai souhaité rester l'après-midi pour participer à la manifestation des Turcs à Lyon.

Je suis catholique, royaliste et la présence de ma famille est attestée en France depuis l'année 1306. Ce n'est donc ni en qualité de Turc ou de musulman que j'ai voulu participer à cet évènement, mais en tant qu'historien (diplômé d'Université). Mon désir était de manifester pour le rétablissement de la vérité historique.

Personne ne peut nier, et du reste personne ne niait samedi dernier, qu'il y a eu d'atroces massacres à l'encontre des populations arméniennes de l'Empire Ottoman en 1917. Les chiffres parlent d'eux-même : on est passé d'une population de 1 500 000 Arméniens avant la guerre, à une population arménienne de 70 000 personnes après la guerre. Cependant, les manifestants contestaient l'usage abusif du terme de génocide. En effet, le génocide est un terme servant à désigner l'extermination intentionnelle, systématique et programmée d'un groupe ethnique, linguistique, national, religieux ou racial. C'est un cas extrême de crime contre l'humanité.

Or, aucune archive, aucun témoignage direct n'a permis de démontrer que les Ottomans aient eu le désir d'exterminer les Arméniens avec lesquels ils vivaient au sein du même empire.

Petit retour sur les faits. C'est au début de la Première Guerre mondiale, à savoir en mai 1915 que le gouvernement Ottoman prit la décision de déplacer la population arménienne établie en Anatolie orientale vers la Mésopotamie et la Syrie car l'Etat Major turc savait que les Russes étaient sur le point d'entrer militairement dans cette zone. Or, les Russes en tant qu'Orthodoxes (le Tsar prétendant être le défenseur de l'ensemble des populations chrétiennes) avaient le projet de se servir de la popultaion arménienne locale (l'une des plus vieilles populations chrétiennes au monde) pour organiser un soulèvement contre la Sublime Porte. Les opérations de déplacement de cette population seront aussi rapides qu'effroyables : 300 000 à 1 000 000 (difficulté de connaître le nombre exact) d'Arméniens seront ainsi déplacés. C'est au cours de ces déplacements, dans des conditions sanitaires épouvantables, que seront perpétrées les atrocités que nous connaissons.

Or, les archives de cette périodes sont toutes écrites dans la langue et avec l'alphabet turc classique (difficilement exploitables par les historiens qui n'ont pas fait d'études suffisemment poussées) supprimés par Atatürk. Il n'est donc pas donné à tout le monde de travailler scientifiquement sur cette période et sur ce thème. Cependant, d'après les recherches sérieuses qui ont eu lieu, nous savons que l'on n'a retrouvé aucune pièce d'archive (note de service, ordre émanant du pouvoir central, télégrammes, etc ...) pouvant démontrer que ces atrocités aient participé de la volonté d'exterminer cette population.

Vous l'aurez compris, le débat est sémantique. Il conviendrait de s'interroger davantage sur la volonté de la ville de Lyon d'ériger un monument en mémoire du "génocide" (alors qu'un monument du Souvenir des Massacres serait plus légitime et historiquement correct) alors qu'il était imprimé dans cette même ville sous la Renaissance quantité d'ouvrages en langue espagnole sur le bon usage des noirs et des indiens en Amérique ! L'Espagne n'a pas à ma connaissance reconnu ses exterminations systématiques comme un génocide. De même, Lyon s'est illustrée historiquement en 1793 par la répression sanglante de la Contre Révolution et du massacre de centaines de personnes pour leurs idées ou leur appartenance sociale. Certains me diront que les faits remontent à 400 ou 200 ans alors que les massacres des Arméniens ont pratiquement un siècle. Mais y-a-t-il une hierarchie dans la douleur, ou tout simplement nos sociétés occidentales ont-elles une mémoire sélective ?

La vrai question qui aurait du être posée ici devrait être celle des groupuscules d'extrêmistes qui ont jetté des pierres aux Turcs venus en famille, scandés des propos xénophobes et empêchés pendant plus d'une heure le bon déroulement de cette manifestation qui avait été organisée légalement avec autorisation du Préfet (le commissaire représentant de l'Etat Français qui reconnaît le "génocide"). Jusqu'à preuve du contraire, aucun Turc n'a été arrêté pour trouble de l'ordre public ce jour là, et tous sont demeurés unis et "confinés" par leurs propres associations qui ont empêchés à certains jeunes Turcs excédés de répondre aux injures qui leurs étaient adressées. L'espace public, celui de la rue, n'a pu être à cause de ces extrêmiste un lieu d'expression. Pire, la désapprobation a été tout simplement niée, ce qui est honteux dans un Etat dont l'un des rares rayonnement internationnal qui lui reste est sa pseudo liberté d'expression !

Vous l'aurez compris, je ne nie nullement les souffrances de la population arménienne. Cependant, à force d'arguments, je tente d'amener quelques éclaircissements sur ce débat historique. C'est précisemment ce qu'il y a de passionnant dans cette noble disciplie : le débat. Et c'est ce qui manque à des esprits peu éclairés qui ont trop vite fait de placarder des "étiquettes" sur ceux qui ont le malheur de ne pas être du même avis que tout le monde.

En espérant que les personnes qui me répondront éventuellement puissent utiliser des faits, des arguments recevables et non pas des jugements pré-établis ... ça pourrait élever le débat. Mais peut-être ce que cela va s'avérer trop dur !

Prêts à relever le défit ?

Séba

Jean-Pierre Ouvrard 23/03/2006 09:43

Appel de liberté Chérie pour dimanche 26 à 15h: pourquoi pas
simultanément devant les mairies de toutes les grandes villes?

JC M 22/03/2006 13:00

pour télécharger d'autres émission de RC:

vous pouvez aller sur mon blog: y a du ferré, du lesquen, du beketch et bien sur du reichman d'avant la rev bleue..

Bravo au webmaster pour ce super blog...

Alex 22/03/2006 12:09

Merci pour les enregistrements.

Articles Récents

Liens