Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre


Recherche

5 octobre 2006 4 05 /10 /octobre /2006 08:59
 
Au Rapin gourmand, il faut éteindre sa cigarette avant d'entrer. Ce petit restaurant situé dans le IIe arrondissement de Lyon fait partie de ce nombre croissant d'établissements qui visent spécifiquement une clientèle de non-fumeurs (1), en refusant purement et simplement la fumée ou en offrant des espaces réellement séparés pour les deux clientèles. Alors que le gouvernement français projette d'interdire de fumer dans les lieux publics, il convient de rappeler que la protection contre le «tabagisme passif» est à la portée des non-fumeurs, hors d'un régime de prohibition et ne requiert aucunement de sacrifier les fumeurs sur l'autel de la santé publique. C'est en laissant le libre choix en la matière aux propriétaires d'établissements qu'une offre diversifiée peut émerger, répondant aux préférences variées des consommateurs. Lorsqu'un client d'un restaurant veut s'allumer une cigarette alors que d'autres préfèrent un air «pur», la bonne question à se poser est : qui est en droit de décider de l'usage de l'air ambiant ? Qui est le propriétaire légitime des lieux ? Cette question est ignorée dans le débat. On ne tient jamais compte dans cette affaire du patron du restaurant ayant investi ses ressources dans son projet. Ces «lieux publics» sont pourtant privés ! Si le gouvernement prenait au sérieux l'article 2 de la déclaration des droits de l'homme de 1789 sacralisant la propriété, il serait obligé de reconnaître que c'est au propriétaire de l'établissement de décider si on peut y fumer ou non. En prétendant pouvoir en décider à sa place, il le prive en partie de ses droits.
Dès lors qu'on remet le propriétaire des lieux au coeur de l'énoncé du problème, la question du tabagisme passif et des possibilités de concilier les préférences divergentes des consommateurs apparaît sous un autre jour. Dans la mesure où les propriétaires de bars et de restaurants sont engagés dans des opérations à but lucratif, leurs succès ou échecs dépendent de l'adéquation de leurs décisions aux priorités des consommateurs. En tant qu'entrepreneurs, ils doivent se préoccuper, d'une part, de ce que des clients seront prêts à payer suivant l'espace et les produits offerts et, d'autre part, de ce qu'il en coûte de les offrir. Plus les préférences et modes de vie dans une population sont divers, plus la production sera diversifiée pour répondre à ces différents besoins, parce que les investisseurs auront intérêt à se spécialiser dans des projets destinés à des clientèles particulières. Dans la mesure où l'atmosphère enfumée d'un restaurant déplaît à des non-fumeurs, une demande pour des restaurants non-fumeurs émerge, appelant une adaptation de l'offre. C'est pourquoi une loi interdisant la fumée n'est pas requise pour échapper au tabagisme passif. Avec une nouvelle offre de lieux non-fumeurs, des non-fumeurs choisiront quand même des lieux fumeurs s'ils y voient des avantages supérieurs aux inconvénients. Un tel tabagisme est la conséquence de leur choix, la meilleure option disponible dans ces circonstances.
Ce que la propriété privée et la liberté contractuelle offrent aux individus, en tant que consommateurs, c'est d'avoir le plus possible d'options entre lesquelles choisir. L'interdiction de fumer dans les lieux publics ne peut satisfaire les préférences de certaines personnes qu'en nuisant aux autres, substituant un moule uniforme à l'ajustement permanent de l'offre de services aux préférences d'individus divers.
 
(1) Une liste d'hôtels, de cafés, de bars et de restaurants dans tous les départements de France et s'adressant spécifiquement à une clientèle de non-fumeurs est disponible sur l'Internet à cette adresse : http://smokefreeworld.com/france.shtml
 
Xavier Méra chercheur associé à l'institut économique Molinari
 
Voir aussi le débat entre Mathieu Laine et Claude Evin.
Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
4 octobre 2006 3 04 /10 /octobre /2006 10:08

Notre ami Gérard Pince nous propose désormais une chronique hebdomadaire en vidéo, consacrée principalement à la révolution bleue.

Cliquez ici pour y accéder.

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Important à signaler
commenter cet article
4 octobre 2006 3 04 /10 /octobre /2006 08:59
Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Important à signaler
commenter cet article
2 octobre 2006 1 02 /10 /octobre /2006 14:42

Claude Reichman animera son Libre Journal sur Radio Courtoisie en direct ce mardi 3 octobre de 18h00 à 21h00 (rediffusion mercredi 4 octobre de 2h00 à 5h00 et de 7h30 à 10h30).

Vous pouvez écouter et/ou télécharger cette émission en cliquant ici.

... et les précédentes émissions en vous reportant sur ce lien.

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Important à signaler
commenter cet article
2 octobre 2006 1 02 /10 /octobre /2006 14:38

Le renoncement de Lionel Jospin à solliciter l’investiture du parti socialiste pour l’élection présidentielle est un signe de plus du formidable mouvement tectonique qui est en train de bouleverser le paysage politique français. Il ne s’agit pas d’un simple passage de témoin entre générations. Certes Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy sont quinquagénaires et ont chassé les septuagénaires Jospin et Chirac du devant de la scène. Mais la véritable raison de leur arrivée au premier plan est d’une toute autre nature.

Ce que les Français attendent, c’est un profond changement politique, une révolution au sens étymologique du terme, et cette puissante aspiration exerce sur le personnel politique une pression telle qu’il est contraint d’y céder, même s’il se replie pour l’instant « sur des positions préparées à l’avance », comme on dit dans toutes les débâcles. Il ne faudra pas longtemps à l’opinion pour examiner d’un autre œil les deux candidats qui se sont imposés dans leur camp, maintenant que leur querelle de préséance est terminée et qu’ils vont devoir préciser leurs idées.

Ségolène Royal s’est aperçue dès sa déclaration officielle de "candidate à la candidature"  socialiste qu’elle avait mangé son pain blanc. Car elle s’est d’emblée ridiculisée en déclarant : « Le drapeau tricolore et la sécurité sociale, l’emblème de la République et les outils de solidarité, voilà ce qui cimente en premier lieu l’appartenance commune. » Associer le monstre moribond qu’est la Sécurité sociale avec le drapeau tricolore, c’est faire insulte à celui-ci. Des millions de Français sont morts pour la patrie depuis l’instauration des trois couleurs. Quels faits d’armes, quelles conduites héroïques a suscités la Sécu ? Pauvre Ségolène ! Si pimpante la veille encore et devenue d’un coup si décatie !

Quant au ludion Sarkozy, il ne sait plus qu’inventer pour dissimuler l’échec total de sa politique sécuritaire. Il se figure qu’en allant rompre le jeûne à la mosquée de Paris à l’occasion du ramadan et en proclamant sa « fierté de partager ce moment privilégié », il va faire oublier que des voyous n’hésitent plus à s’attaquer en bande aux forces de l’ordre et à les tabasser jusqu’à risquer de les tuer, ou qu’un intellectuel français qui a osé critiquer Mahomet dans une tribune du Figaro est menacé de mort par les islamistes et contraint, dans son propre pays, de se cacher pour échapper aux tueurs !

Voilà ce que sont vraiment les deux candidats qu’on dit « principaux ». Des démagogues et des opportunistes ! Leur seule différence avec Jospin et Chirac, c’est qu’ils sont plus jeunes. De cela, le peuple ne va pas se contenter. La vague qui vient d’emporter leurs aînés va les atteindre à présent. Et les balayer. Les vraies tornades politiques ne s’apaisent qu’une fois leur but atteint. Celle qui vient de se lever sur la France ne fera pas exception à la règle. Elle veut qu’on mette un terme à la chienlit, au trop-plein d’impôts et de charges et qu’on remplace les politiciens incapables qui ont ruiné la France et sont entièrement responsables de la catastrophe actuelle. On aura reconnu les trois objectifs de la Révolution bleue. Ils sont désormais ceux d’une grande majorité de Français. Avec eux, nous allons les imposer à une caste politicienne illégitime à qui il ne reste plus qu’à disparaître pour échapper à la colère du peuple.

Claude Reichman
Porte-parole de la Révolution bleue

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
19 septembre 2006 2 19 /09 /septembre /2006 18:41

 

Le président de la Commission européenne, M. Barroso, nous menace :
"Dire non à la Turquie aurait un coût énorme" !


Faisons respecter notre NON au référendum


A l'occasion de sa 8e manifestation nationale,
le Jeudi 19 octobre 2006,
de 18 h à 19h,
La Révolution bleue dira :
NON à la Turquie
NON à la Commission européenne


A Paris, le lieu de la manifestation sera communiqué prochainement.


En province, les manifestants bleus rassemblés devant la mairie de leur commune remettront au maire un document portant cette inscription :
"La Révolution bleue dit
NON à la Turquie
NON à la Commission européenne"


VIVE LA REVOLUTION BLEUE !
VIVE LA FRANCE !

Repost 0
19 septembre 2006 2 19 /09 /septembre /2006 17:32

Claude Reichman animera son Libre Journal sur Radio courtoisie en direct ce mardi 19 septembre de 18h00 à 21h00 (rediffusion mercredi 20 septembre de 2h00 à 5h00 et de 7h30 à 10h30).

Retrouvez cette émission (ainsi que les 3 précédentes) ici.

Site officiel de RC : http://www.radiocourtoisie.com/v2

Blog de RC : http://radio-courtoisie.over-blog.com

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Important à signaler
commenter cet article
15 septembre 2006 5 15 /09 /septembre /2006 19:06

La lucidité et le courage de Benoît XVI face au danger islamique font déjà du Saint Père un pape qui marquera l'histoire.

Son discours (intégral ici) sur les rapports entre la foi et la raison tenu ce 12 septembre 2006 à l'université de Ratisbonne, comparant le christiannisme et l'islam, est à saluer.

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Opinion-Actualité
commenter cet article
15 septembre 2006 5 15 /09 /septembre /2006 14:01

Fort du soutien de la Confédération Nationale des Entrepreneurs, la manifestation de la Révolution bleue devant le siège du Figaro Magazine a encore été un grand succès.

Avec la présence de Michel de Poncins...

... du fidèle Gérard Pince...

... et bien sûr de Claude Reichman...

... qui  a remis à Michel Schifres, directeur de la rédaction du Figaro Magazine, une motion dans laquelle figure notamment la phrase suivante : "La France connaît une crise économique, sociale et politique qui est due essentiellement au maintien illégal du monopole de la sécurité sociale. Les travailleurs français subissent en termes d'emploi tous les effets de la concurrence internationale sans bénéficier en termes de revenu disponible des effets positifs de la liberté sociale."

Merci à toutes et à tous d'être venu(e)s en si grand nombre. La prochaine manifestation devrait avoir pour thème "Non à l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne !" à une date qui sera communiquée ultérieurement.

Vive la Révolution bleue, vive la France !

Repost 0
14 septembre 2006 4 14 /09 /septembre /2006 13:05

En raisons de travaux à la Pizza Pino, le café politique de la Révolution bleue se tiendra désormais, à compter du vendredi 15 septembre, à la Brasserie "Le François Coppée" au 1 Boulevard du Montparnasse, soit à seulement 500 mètres du précédent lieu de rendez-vous, en traversant la rue de Vaugirard, tout près du métro Duroc.

Repost 0
Published by Gil Albert Li - dans Important à signaler
commenter cet article

Articles Récents

Liens